Les lions d'Al-Rassan de Guy Gavriel Kay

Les lions d'Al-Rassan de Guy Gavriel Kay
( The lions of Al-Rassan)

Catégorie(s) : Littérature => Fantasy, Horreur, SF et Fantastique

Critiqué par Sabyne, le 31 décembre 2005 (Inscrite le 4 octobre 2005, 49 ans)
La note : 10 étoiles
Moyenne des notes : 10 étoiles (basée sur 6 avis)
Cote pondérée : 8 étoiles (584ème position).
Visites : 4 783  (depuis Novembre 2007)

Magnifique

Fantasy, uchronie, tragédie… Ce roman ne rentre pas vraiment dans une case.
Nous sommes sur une terre qui ressemble étrangement à la péninsule ibérique.
Au nord, l’Espéragne où règnent les Jaddites. Ces adorateurs de Jad, le dieu-soleil, rappellent nos rois du Moyen-âge et semblent éprouver une certaine attirance pour les conquêtes et les croisades.
Au sud, L’Al-Rassan, territoire des Asharites qui vénèrent les étoiles d’Ashar et vivent, soit dans les royaumes issus de la chute du Khalifat, soit dans le désert en tant que guerriers nomades très attachés au respect des règles de leur dieu.
Partout, les Kindaths, les sans-foyers qui prient les deux lunes et peuvent vivre librement en Al-Rassan s’ils paient un impôt plus élevé et portent une tenue reconnaissable.
Est-il besoin de préciser qu’au nord comme au sud, chacun traite l’autre d’infidèle ?
C’est dans ce contexte que se rencontrent et s’aiment Jehane Bet Ishak, médecin kindath, Ammar Ibn Khairan, l’Asharite tueur de Khalife, conseiller de roi, fine lame, poète, Rodrigo Belmonte, capitaine jaddite, Fléau d’Al-Rassan et Alvar, jeune soldat jaddite qui passera d’une culture à l’autre, symbole d’un autre choix que celui de la guerre. Car c’est bien de cela qu’il s’agit : de la guerre, qu’elle soit pour le pouvoir ou par fanatisme.
Encore une fois, Guy Gavriel Kay m’a raconté une histoire et je n’ai pu que me laisser prendre par son talent, l’élégance de sa plume, les personnages attachants, les scènes poignantes. Une histoire ou notre histoire ? Pour réponse, une question, celle de Jehane, avant tout femme et médecin : « Qui sont mes ennemis ? »

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

La reconquista, ou presque !

10 étoiles

Critique de Titanototo (, Inscrit le 10 octobre 2012, 30 ans) - 7 avril 2016

Quel bel ouvrage ! parfait pour découvrir G.G. Kay.

L'auteur nous emmène dans un univers en bien des points similaire à ce que fut la péninsule ibérique lors des conflits entre chrétiens et musulmans.
Si le parallèle est facile, ce n'est pas un récit historique pour autant mais bel et bien un récit fantastique.

Pas de dragon ici, ni de magie ! mais le souffle épique de la fantasy. Des destins hors du commun se mêlent et forgent la destinée des nations. Les personnages (pourtant nombreux) sont riches et leurs interactions bien ficelées. Tout comme leurs dialogues ! l'auteur brille dans l'écriture autant que dans la narration.

Mais le récit ne se limite pas à une narration, il nous invite à réfléchir (tolérance..) et à apprécier quelques instants de poésie.. entre autres.

A ne pas manquer !

Viva la reconquista !

10 étoiles

Critique de Calepin (Québec, Inscrit le 11 décembre 2006, 41 ans) - 1 décembre 2010

Quatrième de couverture : Trois cultures cohabitent en Al-Rassan, contrée de miel et d'encens dont les poètes célèbrent la beauté depuis des siècles. Mais la paix entre les Asharites, les Jaddites et les Kindaths est précaire, une étincelle suffirait à tout embraser. C'est ce qui se produit lorsque le khalife est assassiné. Du coup, tous les roitelets des villes-États d'Al-Rassan veulent réunifier le pays sous leur seule autorité, tandis qu'au nord les monarques de l'ancienne Espéragne préparent fébrilement la reconquête. Dans cette ambiance survoltée, trois êtres hors du commun - et que tout oppose ! - voient leur destin s'entrelacer : Jehane bet Ishak, brillante médecin kindath, Rodrigo Belmonte, prestigieux chef de guerre jaddite, et Ammar ibn Khairan, poète et guerrier asharite, celui-là même qui a tué le khalife. Face aux guerres saintes qui se préparent, les deux hommes pourront-ils préserver leur amitié, de même que l'amour qu'ils éprouvent tous deux pour Jehane ?

Mon avis : Ouf, quelle brique ! Mais malgré cela, une fois encore, du grand Kay à n'en point douter ! Cette façon qu'il a de choisir des personnages creusés, fouillés, de les rendre au final particulièrement intéressants. Les dialogues sont réussis, particulièrement intelligents et parfois, profonds. J'ai bien aimé que les trois personnages principaux soient d'origines différentes car cela permet à Kay d'explorer l'attachement à des cultures différentes qui s'entrechoquent par des événements hors de leur contrôle. Toutefois, on ne s'y trompe pas : ces personnages sont d'une couleur qu'on a l'habitude de voir chez lui. Sophistiqués avec un penchant artistique pour l'un, d'une droiture tel un grand chef pour un autre et des femmes instruites qui ne s'en laissent pas imposer. Quelqu'un de moins sensé pourrait reprocher à Kay ces choix, mais c'est tellement agréable à lire qu'on ne peut pas faire autrement que d'être émerveillé de la profondeur de ce qui se trame ici.

J'ai toutefois trouvé que le tout était un peu long pour se rendre, au final, à une conclusion un peu rapide. Ça nous donne cependant le temps de nous attacher aux personnages. J'ai beaucoup aimé la finale qui garde une partie du mystère jusqu'à la fin. Même si on connaît un peu l'histoire de la reconquête espagnole, je n'ai pas pu m'empêcher d'espérer un dénouement particulier tant les deux aventures étaient déchirantes. J'ai vraiment pris beaucoup de plaisir à lire, une fois de plus, un monument de la fantasy.

Un roman presque historique...

10 étoiles

Critique de Frankgth (, Inscrit le 18 juin 2010, 53 ans) - 8 juillet 2010

qui se déroule en effet dans un monde imaginaire, même si géographiquement très semblable à l'Espagne (appelé Espéragne). D'ailleurs la carte fournie au début du livre nous permet de reconnaitre aisément les contours de l'Europe, la période ressemble elle fortement à la fin du 11ème siècle, et les trois religions doivent sans doute quelque chose à nos religions Musulmane, Chrétienne et Juive.

En fait on peut dire que ce livre se déroule dans un univers aux limites de l'historique et du fantastique, même si la part du premier est largement la plus importante.

Cette trame historique ne sert d'ailleurs que de toile de fond à ce roman épique qui nous retrace une guerre de religion dans laquelle vont avoir du mal à trouver leur place les 3 personnages principaux qu'au départ tout doit séparer, et dont les destins vont continuellement se croiser entre amour et haine, admiration et combat, honneur et horreur.

Personnellement j'ai absolument adoré. Le meilleur roman que j'ai lu depuis un bon moment, avec un auteur qui s'amuse continuellement à nous laisser dans le doute sur ce qui s'est passé auparavant, et qui dissémine des indices qui nous mènent parfois sur la bonne voie, mais aussi parfois sur de fausses pistes. Tout ça fait que pour une fois on peut difficilement deviner la suite de l'histoire avant de la lire, et nous oblige même parfois attendre quelques pages pour savoir ce qui s'est finalement passé.

Un très grand livre

10 étoiles

Critique de Morgenes (, Inscrit le 29 janvier 2006, 44 ans) - 29 janvier 2006

Je l'ai lu d'une traite, happé par l'histoire et le style, excellent. Les personnages sont consistants et attachants. Le livre est publié dans une collection fantasy mais il n'est absolument pas réservé à un public adepte de ce genre.
A lire absolument.

A voir

8 étoiles

Critique de Thetys (, Inscrite le 29 décembre 2004, 48 ans) - 16 janvier 2006

J'ai lu le livre l'an dernier, et j'avoue avoir été très satisfaite. Kay est un excellent auteur.

L'ambiance du livre est assez féerique et les personnages très attachants. Il cède néanmoins à quelques faiblesses, mais c'est rare.

Bref, un bon petit livre.

Forums: Les lions d'Al-Rassan

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Les lions d'Al-Rassan".