Celtika de Robert Holdstock

Celtika de Robert Holdstock
( Celtika)

Catégorie(s) : Littérature => Fantasy, Horreur, SF et Fantastique

Critiqué par Channe01, le 27 décembre 2005 (Inscrite le 21 juin 2005, 68 ans)
La note : 10 étoiles
Moyenne des notes : 9 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (12 581ème position).
Discussion(s) : 1 (Voir »)
Visites : 3 841  (depuis Novembre 2007)

"Enrêvage sur des rivages rêvés"

C'est un long voyage que nous entreprenons avec Robert Holdstock dans "Celtika". Nous le poursuivrons dans "Le graal de fer" (pas encore disponible en poche) et j'attends le troisième volume avec plus que de l'impatience.
Holdstock m'enchante. Il m'enrêve, m'enracine aux sources des origines celtes. Il sait tisser les mythes européens pour en construire une image nouvelle.
Vous aimez le hard rock, vous aimez les celtes, vous aimez la mythologie. Vous aimez voyager dans le temps. Vous vous intéressez à la création brute. Aux rituels qui font que la vie a un supplément d'âme. Vous aimez la mer, les eaux des lacs, la forêt profonde.
Merlin est l'un des personnages qui vous a fait rêver.
Alors embarquez dans cette nef magique l'Argo.
Mon compagnon, qui est sculpteur, ne cesse d'en graver des figures de proue. Ce livre l'a mis sous le charme du bois, des veines du bois.
Pour vous enchanter, prenez la mer, laissez vous guider par la chamane... Enchantez vous la vie rien qu'un instant de lecture. Ce sera des forces vives pour la vie réelle.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

  Le codex Merlin
  • Celtika

Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Revisiter un mythe...

8 étoiles

Critique de Spirit (Ploudaniel/BRETAGNE, Inscrit le 1 février 2005, 62 ans) - 22 avril 2012

Robert Holdstock nous emmène sur les traces de Merlin, avant Arthur, aux origines presque de l’enchanteur, à la source du mythe. C’est une vision audacieuse où l’on voit un homme aux prises avec des forces extérieures qu’il ne maîtrise pas vraiment, malgré ses pouvoirs ou justement à cause d’eux. Mélangeant légendes celtes et mythologie grecque, Robert Holdstock parvient à créer un monde qui tient bon malgré ce grand écart, grâce à son écriture pleine de finesse et sans jamais se laisser aller à la facilité il nous brosse un portrait attachant de Merlin. Un roman de fantasy qui ne tombe pas dans les clichés du genre mais pouvait-il en être autrement avec cet écrivain ?

Forums: Celtika

  Sujets Messages Utilisateur Dernier message
  style d'écriture 4 Bastet 8 janvier 2006 @ 17:43

Autres discussion autour de Celtika »