Moi, Asimov de Isaac Asimov

Moi, Asimov de Isaac Asimov
( I, Asimov)

Catégorie(s) : Littérature => Fantasy, Horreur, SF et Fantastique

Critiqué par Kristophe, le 25 novembre 2005 (Besançon, Inscrit le 5 août 2005, 42 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 6 étoiles (basée sur 5 avis)
Cote pondérée : 4 étoiles (45 297ème position).
Visites : 5 075  (depuis Novembre 2007)

Une existence faite d'écriture

Cette autobiographie nous permet d'un peu mieux connaître la vie intime de ce grand écrivain ainsi que l'immense travail d'écriture qu'il a fourni durant son existence.
On découvre ainsi l'évolution de son style littéraire, des nouvelles de magazines à ses plus grands romans, tout en n'oubliant pas tous ses ouvrages de vulgarisation scientifique.
On apprend également diverses anecdotes de sa vie privée, toutes plus savoureuses les unes que les autres.
C'est donc un vrai plaisir de parcourir la vie de cet auteur au fil des pages...

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • Moi, Asimov [Texte imprimé] Isaac Asimov trad. de l'américain par Hélène Collon
    de Asimov, Isaac Collon, Hélène (Traducteur)
    Gallimard / Folio. Science-fiction
    ISBN : 9782070313020 ; 13,17 € ; 08/01/2004 ; 609 p. ; Poche
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Quel intérêt ?

1 étoiles

Critique de Eric Eliès (, Inscrit le 22 décembre 2011, 48 ans) - 28 décembre 2011

Une autobiographie d'Asimov ? Ecrivain un peu imbu de lui-même (mais si la mégalomanie apparente du titre est sans doute un clin d'oeil à "I, robot" et non la conséquence d'un excès d'égo) auteur d'une oeuvre pléthorique dans laquelle les sujets de fond sont dilués et simplifiés à l'excès (y compris les ouvrages de vulgarisation que j'ai feuilletés, souvent atterrant par la platitude des propos), Asimov jouit d'une réputation d'auteur culte de la SF qui me paraît tout à fait injustifiée. Il n'est pas le grand pionnier de la SF (Olaf Stapeldon est le grand prédécesseur dans lequel il a puisé : j'aimerais savoir l'hommage qu'il lui rend) et de très grands auteurs de SF, qui le dépassent largement, ne lui doivent rien (ou du moins à ce que je sache) : Ray Bradbury, Philip K Dick, Stanislas Lem, Ray Bradbury, Walter M Miller, Arthur C Clarke, Arkadi et Boris Strougatsky, Frank Herbert, etc. Le fameux article de Stanislas Lem sur Philip K Dick et la médiocrité de la SF américaine des années (intitulé "un visionnaire parmi les charlatans") portait notamment sur la veine de SF incarnée par Asimov.

Nota sur les étoiles : j'ai dû noter pour poster la critique mais avoue que je n'ai pas poussé très loin ma lecture et que je me suis contenté d'un survol rapide en lecture diagonale qui ne me donne pas, légitimement, le droit d'apprécier l'ouvrage...

L'écrivain révélé

8 étoiles

Critique de Requiem (Brest, Inscrit le 27 août 2009, 33 ans) - 12 janvier 2010

S'il est peu connu du grand public (malgré le fait que son œuvre ait souvent été reprise, comme ses fameuses lois de la robotique), Asimov reste une référence parmi les auteurs de science-fiction, même parmi ceux qui n'aiment pas ce qu'il écrit.
Comme le titre l'indique, il parle ici de lui-même. Mais surtout de lui en tant qu'écrivain. Certes, il replace sa vie littéraire dans le cadre de sa vie privée et fait parfois montre d'un ego parfois presque surdimensionné, mais il nous fait surtout découvrir l'univers de la science-fiction de l'époque, et la place qu'il a occupé.
Un livre plus qu'intéressant pour ceux qui veulent approfondir leur connaissance de ce genre littéraire, tout en découvrant l'homme qui se cache derrière un des ses auteurs majeurs.

Comment la fatuité provoque l'ennui

2 étoiles

Critique de Vda (, Inscrite le 11 janvier 2006, 47 ans) - 23 juillet 2007

Asimov est un auteur phare de la science-fiction. Sa trilogie Fondation est un classique du genre, aujourd'hui vieilli, mais toujours agréable à lire. Moi, Asimov, qui est la deuxième autobiographie de l'auteur, est un ouvrage à l'écriture agréable, le problème vient d'Asimov. Il l'écrit, son sujet préféré, c'est lui. Mais sur six-cent pages, cet ego démesuré peut lasser, au point de dégoûter.
Il va se passer quelque temps avant que je n'ouvre un livre signé Asimov. Mais heureusement, Moi, A. n'était pas le premier.

L'autobiographie est un art difficile. Asimov est un auteur, mais il ne maîtrise pas l'art de la légèreté, sans parler de l'ellipse.
Moi, moi, moi, et re-moi.
Beurk.

Il n'a écrit que quelques romans de science-fiction, lesquels constituent une partie infime de sa pléthorique production. Et pourtant, il est bluffant avec des affirmations de ce genre :
"... pendant toutes les années 40 et 50, consciemment ou non les écrivains de science-fiction se sont efforcés de mettre leurs pas dans les miens."

Les meilleurs moments sont les trop courtes évocations qu'Asimov consacre aux autres auteurs de SF.

Une vie d'humanisme, de science et d'écriture

10 étoiles

Critique de Olivier-charly (Lyon, Inscrit le 2 mai 2006, 53 ans) - 2 mai 2006

Un livre passionnant de bout en bout, surtout pour les connaisseurs de l'oeuvre d'ASIMOV et pourtant il ne se passe pas grand chose mais c'est tellement bien raconté....

Forums: Moi, Asimov

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Moi, Asimov".