Balle de match
de Harlan Coben

critiqué par FranBlan, le 7 octobre 2005
(Montréal, Québec - 82 ans)


La note:  étoiles
Exit, Harlan Coben...
Je suis cette fois tombée sur un des polars de cet auteur mettant en vedette Myron Bolitar, ex-agent du FBI converti en agent sportif et qui continue de résoudre les intrigues policières que ses poulains semblent incapables d'éviter!
L'histoire se déroule dans le cercle élitiste du tennis tel que le titre l'indique, sans trop de mystère…
Valérie Simpson, ex-star de la raquette, est abattue froidement par une balle en plein cœur au milieu des milliers de spectateurs de l'US Open.
Myron devrait se contenter de la version officielle: «balle perdue».
Sauf que la veille, Valérie a tenté de le joindre en vain…
La description du merveilleux monde du tennis, sport individualiste s'il en est un, mais où les gros sous dominent tous les enjeux, est de loin la partie la plus intéressante de ce récit.
Tant qu'à l'intrigue policière, elle est trop mince et trop prévisible pour susciter un intérêt soutenu.
Ce qui demeure efficace est le style de l'auteur; un style d'écriture serré, un rythme accéléré, de l'humour, mais cette fois, des personnages superficiels, stéréotypés au maximum, trop peu attachants!
On lit généralement un polar d'un trait, ce que je n'ai pas raté de faire, sauf que cette fois, je l'ai malheureusement fait dans le seul but d'en terminer au plus tôt!
Dans le monde du tennis 7 étoiles

Une nouvelle intrigue de Bolitar.
Un roman qui se lit vite, on accroche rapidement et on attend la fin. Des rebondissements et un peu d'humour, un petit moment sympa mais sans plus.

Coper - - 40 ans - 13 octobre 2017


Du Bolitar 6 étoiles

Une histoire "classique" de Bolitar
Ça se passe dans le milieu du sport, cette fois ci le tennis.
C'est sympa mais pas révolutionnaire
Comme dit précédemment un bon roman de vacances (voire de gare - lol) sans prise de tête.
A vous de voir si vous aimez Coben

Free_s4 - Dans le Sud-Ouest - 49 ans - 1 avril 2016


Incroyable... 9 étoiles

Ce polar se lit facilement, l'écriture acérée et tonique y est pour beaucoup mais l'improbable est trop présent. Le meilleur ami toujours là au bon moment, qui prend les devants, est télépathe bref, pratiquement inhumain soulève gêne un peu une intrigue logique.

L'histoire en elle-même, pleine de rebondissements comme dans tous les ouvrages de Coben est bien tournée et nous ravit!

A conseiller pour les vacances! Bon moment garanti!

MEloVi - - 39 ans - 6 juillet 2011


Suspense 6 étoiles

Ce roman est mieux que le précédent, "rupture de contrat".

En effet, il y a plus de suspense, d'intrigue et de rebondissement. Les choses s'accélèrent très vite, bien qu'on ait une petite idée vague de la fin vers le milieu.

Retrouver les personnages du premier roman c'est agréable et toujours aussi drôle de lire leurs aventures hors du commun

Pitchou - Morges - Suisse - 34 ans - 1 janvier 2011


Mauvais match 2 étoiles

Bien d'accord avec les nombreuses réserves présentes dans les critiques précédentes de ce livre. C'est la première fois que je lis un polar de Coben. Il y a du rythme dans le récit, une sorte d'humour. Mais une avalanche de clichés rappellent les plus mauvais Grisham. Du coup, je me suis accroché à l'histoire pour m'en désintéresser au fur et à mesure que passaient les pages. En outre le monde du tennis et les matchs sont décrits avec une formidable somme d'invraisemblances et un manque total de crédibilité.
Très faible.

Falgo - Lentilly - 84 ans - 20 décembre 2010


Moyen ... 6 étoiles

C'est bien la première fois que je termine un Coben en me disant "bof". L'histoire ne m'a pas passionnée, c'est même assez lent. Bon, ce n'était pas le meilleur roman de Coben mais heureusement il en a écrit d'autres bien meilleurs!

Chris - Bruxelles - 50 ans - 23 novembre 2010


Mauvais Polar 1 étoiles

Décidément, je n'aime pas Harlan Coben, et pourtant je me force.
Pas de style, ou plutôt le style d'un mauvais best-seller, toujours les mêmes thèmes, la disparition et la réapparition des années plus tard, et dans celui-ci, les personnages n'ont aucune consistance, c'est bourré de clichés, et les deux protagonistes, c'est un peu "l'amour du risque", les justiciers milliardaires.

Wincent - - 47 ans - 22 janvier 2008


out!!! 4 étoiles

déception voila le mot qui me vient à l'esprit!
comme le précise Sinon, en effet ce roman policier n'est vraiment pas de la grande littérature...
Cependant comme chaque fois avec harlan coben, on se laisse prendre au jeu, les pages défilent rapidement et l'intrigue est assez bien ficelée.
Mais vite lu vite oublié...

Ungrimette - - 46 ans - 12 juin 2007


Petit revers 4 étoiles

Petit cru que cet Harlan Coben. Intrigue trop simple, dialogues souvent au ras des paquerettes, personnages sans profondeur... "Ne le dis à Personne" m'avait autrement plu.
Notre enquêteur Myron Bolitar est plutôt long à la détente car j'imagine qu'à partir de la scène d'espionnage dans l'hotel tout lecteur un peu attentif a compris la clé de l'énigme. Pourtant il est bien aidé par ses relations dans la police et dans la haute société de la côte Est, sur laquelle l'auteur crache au passage, ce qui est démagogiquement correct de nos jours. Le monde du tennis n'en sort pas indemne non plus, alors que le dopage n'a même pas été abordé.
Tout cela se laisse lire sans problème, mais ne laisse pas de trace sinon un arrière goût de... non même pas d'arrière-goût en fait. Trop allongé à l'eau ce polar.

Jean Meurtrier - Tilff - 49 ans - 5 septembre 2006


Un petit coup de déjà vu 6 étoiles

On retrouve les mêmes personnages principaux et l'univers sportif mais cette fois-ci tout tourne autour du tennis.
Harlan Coben réutilise les mêmes ficelles. Toutefois, j'ai encore apprécié. J'ai un peu l'impression que comme Mary Higgings Clark on utilise toujours les mêmes scénarios mais c'est toujours avec plaisir que j'y lis ses livres.
L'écriture est rapide et agréable. On est très rapidement happé par l'intrigue.
J'ai quand même préféré le premier.

Mallaig - Montigny les Cormeilles - 47 ans - 23 août 2006


Jeu, set et match 8 étoiles

Deuxième volume des histoires de Myron Bolitar après "rupture de contrat".
On reprend les mêmes ingrédients et on recommence (si vous n'avez toujours pas digéré le 1er, ce n'est donc pas la peine de lire celui-ci). Le roman est construit exactement comme le précédent, mais puisque la recette fonctionne à merveille, pourquoi bouder notre plaisir ? Une fois la lecture du récit entamée, on ne le lâche plus.
En revanche, si vous vous attendez à de la grande littérature, évidemment, vous risquez d'être déçu.
J'ai préféré le 1er volume, mais celui-ci est tout aussi réussi.

Sinon - Paris - 48 ans - 20 mars 2006