Deux vagabonds en Irlande
de Bernard Pouchèle, Pierre Josse (Dessin)

critiqué par Spirit, le 25 mai 2005
(Ploudaniel/BRETAGNE - 62 ans)


La note:  étoiles
Eire, magnifique Irlande
Un livre qui comporte peu de textes et beaucoup de photos. Mais quels textes et quelles photos ! Il nous fait découvrir l’Irlande telle qu’en elle même. Après ce voyage on ne peut que regretter de ne pas en avoir plus, de ne pas en savoir plus et l’on reprend les photos en restant plus longtemps l’œil rivé sur les paysages, sur les portraits ; et l’on relis les textes tant ils savent nous dire ce qu’est l’Irlande. Et là soit l’on prend un billet de ferry pour Cork ou bien un billet d’avion pour Dublin et l’on part, là-bas, pour découvrir ; voir si tout cela est bien vrai. Ou bien si, comme moi ( et d’autres ici), vous y êtes déjà allés, vous prenez un billet de ferry pour Cork ou un billet d’avion pour Dublin pour allez retrouver ces gens et cette terre qui à chaque voyage se débrouille pour vous faire sentir que vous êtes un peu chez vous. Et à chaque fois vous le sentirez plus que la fois précédente. Et chaque départ vous fera attendre avec impatience le prochain voyage. Il vous faudra une dose, puis encore une, car ce pays est magique.
Mince ! ça me donne une sacré envie de boire une pinte de Guinness au comptoir du « Monroe’s Tavern » à Galway…
Superbe Irlande 10 étoiles

Je ne peux qu'adhérer à l'enthousiasme de Spirit qui livre ici une critique écrite avec son coeur. Cet ouvrage est superbe et les deux auteurs sont de vrais amoureux de l'Irlande. Pas de ces gens qui blablatent sur le pays et ses beautés comme on le ferait dans un guide touristique, mais par leurs photos, leurs textes, leur manière de tout dire en quelques mots, c'est la magie irlandaise qu'ils font ressortir avec émotion et justesse. Un livre magnifique qui rend fiers de leur terre les gens qui lui appartiennent. Oui, quand j'ouvre ce livre, c'est mon sang qui se met à bouillonner.

Un petit extrait, pour le plaisir:

Si tu cherches la vérité, voyageur, quitte tout et file en Irlande.
Et en Irlande, tu sauras la beauté de Kilkenny,
Et tu trouveras la foi dans les ruines d'Adare,
Et tu trouveras un marin dans un pub de Cork,
Et tu trouveras un espoir chez les Gens de Dublin,
Et tu trouveras la mémoire qui saigne encore et encore dans les déchirures de Derry.
Sous les murs en ruine des midis du Bogside.
Et tu trouveras le brouillard dans les matins du Sligo.
Et tu trouveras tes chemins dans les soirs mauves du Connemara à l'heure où les chevaux bleuissent.
Et tu trouveras un poète assis sur une pierre du cimetière de Lough ou son fantôme.
Et tu trouveras l'amour dans les yeux d'une fille de Wexford.
Et tu trouveras la gloire une nuit dans un fond de Guinness.
Et puis au bout, tout au bout, là où les presqu'îles touchent l'infini, tu trouveras Dieu qui te dira, si tu es sage et attentif, la vérité, toute la vérité, rien que la vérité.
Va voyageur. Car depuis hier le ciel est vide, car Dieu est en Irlande...

Sahkti - Genève - 48 ans - 25 mai 2005