L'homme aux cercles bleus
de Fred Vargas

critiqué par Lolita, le 4 avril 2005
(Bormes les mimosas - 38 ans)


La note:  étoiles
Victor, mauvais sort que fais-tu dehors ?
Je viens de découvrir un univers policier totalement différent de celui de Mary Higgins Clark auquel j'étais fidèle. Ici, les personnages ne sont pas parfaits, beaux, prestigieux, promus à un grand destin. Au contraire, ils sont laids, aveugles, lents ou énervants, banals, ivrognes.... Mais quel plaisir et c'est avec étonnement que je me suis attachée au fil des pages à ces personnages atypiques.

L'histoire : le commissaire Jean-Baptiste Adamsberg est préoccupé depuis quelques mois par la présence incongrue de cercles bleus dessinés à la craie dans divers arrondissements de Paris. Faisant fi des moqueries ou de l'insouciance de ses pairs et des journalistes, Jean-Baptiste sait que les cercles vont grandir. Jusqu'au jour où on retrouve le corps d'une femme égorgée...
Mais quel jeu joue donc Mathilde rencontrée par hasard qui en sait bien plus qu'elle ne le prétend? Le bel aveugle survenu brutalement dans sa vie cache-t-il son réel intérêt pour Mathilde? Et la vieille femme qu'elle loge est-elle si innocente?

Un véritable roman policier où j'ai eu beau chercher je n'ai découvert le meurtrier qu'à la toute dernière page. Jean-Baptiste Adamsberg est le véritable maître du suspense tout au long du livre.
Aucun doute, je ferais désormais des infidélités à Mary Higgins Clark !!
Prenez un cercle, caressez-le, il deviendra vicieux ! 7 étoiles

-Admettons que vous êtes un intuitif, dit Danglard. Le flair du flic, c’est tout ce que je vous accorde.
Mais même ça, on n’a pas le droit de s’en servir, c’est trop risqué, c’est trop odieux. Non, même après vingt ans, on ne connaît jamais les autres.
Adamsberg posa son menton sur sa paume. La fumée de sa cigarette lui fit briller les yeux.
-ôtez-moi cette connaissance, Danglard. Débarrassez-m’en, c’es tout ce que j’attends.
Je ne dévoilerais pas le poteau rose de cet homme aux cercles bleus et encore moins à savoir si Adamsberg se fait marron dans ce polar noir.
La seule chose que je peux dire, c’est qu’une nouvelle fois cette spécialiste de l’archéozoologie, qui c’est sûr, doit avoir araignée au plafond, est aussi douée à manier le pinceau que la plume.

Pierrot - Villeurbanne - 72 ans - 16 septembre 2015


Lent mais bien 7 étoiles

Ce livre de Fred Vargas est un bon livre. Un des seuls bémols à ajouter à ce livre est la présence inutile de texte au début du livre qui allonge le roman. Je dis inutile car le meurtre arrive tard dans ce livre qui est quand même court et les lignes du début (environ 80 pages) ne nous mettent pas vraiment dans l'ambiance et racontent plutôt la vie des principaux personnages du roman et ne laissent pas présumer un ou des meurtres. Malgré ces lignes de blabla inutile, les rebondissements de plus en plus fréquents au fil des pages pimentent le livre et cela crée un lien entre le lecteur et le livre qui permet au lecteur de s'attacher à l'histoire et de savourer la fin du livre. Pour finir, on peut trouver un certain plaisir à essayer de comprendre le personnage qu'est Adamsberg qui est si énigmatique.

Sf-man - - 23 ans - 24 août 2015


Le polar idéal 8 étoiles

Du suspense comme il en faut et des personnages et histoires secondaires pour ajouter du piment.
Un des meilleurs Vargas à mon goût.

Incognito - - 44 ans - 13 septembre 2012


L'homme aux cercles bleus de Fred Vargas 5 étoiles

C'est le premier que je lis de cet auteur. Elle utilise le pseudonyme « Fred Vargas », son vrai nom est Frédérique Audoin-Rouzeau. Ce roman policier de 220 pages a été publié la première fois en 1996 avec les éditions « J'ai lu ».

Je suis heureux d'apprendre qu'il s'agit du premier récit dans lequel apparaissent les personnages de Adamsberg, enquêteur, Danglard, son adjoint, Mathilde, une jolie femme originale et Camille, la fille de cette dernière et amoureuse du policier-enquêteur. Ils se retrouveront, semble-t-il, dans plusieurs autres de ses oeuvres. L'idée de revoir des héros dans les polars me plaît bien, comme par exemple le cas d'Hercule Poirot d'Agatha Christie , on s'y attache.

Sachant cela, on apprécie un peu plus ce bouquin, mais l'histoire, on y repassera. Bien sûr, je ne peux vous raconter la fin, car vous en perdrez alors tout plaisir de le lire, mais pour ma part, je n'ai pas vraiment aimé. Je l'expliquerai par le fait que c'est trop gros, trop facile et qu'il y aurait pu avoir d'autres possibilités à l'enquête. Disons qu'en réalité, si un tel cas s’était produit, jamais un procureur n'aurait accepté cette thèse.

Il reste énormément de points obscurs, des probabilités encore à examiner, des suspects éventuels. Il est de mon avis qu'il s'agirait là d'une investigation close trop hâtivement, un dossier de rêve pour un avocat de la défense. « Monsieur le Juge, c'est tellement trop ridicule, on nous fait perdre notre temps là! » Et le juge acquiescerait fort possiblement.

Par contre, la plume est belle. Pour vous dire, j'ai lu ce livre en une journée, sans pouvoir m'arrêter. C'est un signe indéniable, c'est une bonne lecture, si l'on met la finale de côté. Mais, il est certain que dans les romans policiers, le plus important est l'aboutissement, la chute, le moment que nous apprenons qui a fait quoi. C'est pourquoi je suis déçu.

En fin de compte, ma note ne peut être plus haute que 5 étoiles sur 10. J'irais même à lui attribuer le résultat de quatre, mais puisqu'elle a une belle plume et que je n'ai pu décoller mes yeux, alors elle en mérite une de plus.

Je lirai certainement le reste de ses bouquins. Je crois que le talent est présent et, semble-t-il, que ce n'est pas son meilleur à ce jour.

Jwpack - - 44 ans - 9 janvier 2011


Next! 5 étoiles

Je me suis ennuyée un peu, beaucoup au début, j’ai voulu abandonner au milieu, et puis je suis venue voir les critiques. Puisque le livre est assez court, j’ai décidé de continuer pour cette fin qu’on nous annonce spectaculaire. Effectivement, ça vaut la peine de continuer une fois la lecture relativement entamée, mais ce n’est définitivement pas une lecture indispensable. Par contre, si Fred Vargas a fait mieux par la suite, je suis partante pour retenter l’expérience…

Gabri - - 38 ans - 7 janvier 2011


Fin spectaculaire 7 étoiles

Le style, au début de ce polar, était plutôt lourd, dur d'accrocher peut-être en raison que c'était mon premier polar de Fred Vargas.

Cependant, plus on avance dans le livre, plus on se prend au jeu, on cherche le meurtrier, on fait des hypothèses,... .

Les personnages, Adamsberg et Danglard sont attachants, ce qui donne de la vie au roman

Finalement, on se dépêche de le lire pour connaître l'assassin mais on est tout déçu qu'il se termine, on aurait bien aimé continuer encore avec ces personnages (heureusement qu'il y a d'autres romans de Fred Vargas). De plus, la fin est spectaculaire et bien cherchée!

A lire!

Pitchou - Morges - Suisse - 35 ans - 1 janvier 2011


Plus jamais 1 étoiles

C'est le premier roman de Fred Vargas que je lis... et ce sera à coup sûr le dernier.
Rien ne m'a plu dans ce roman, sauf peut-être le fait qu'il soit court car ce fut un réel soulagement d'en finir. Je ne saurais dire le nombre de fois où j'ai eu envie de le refermer avant la fin tant je l'ai trouvé indigeste. Mais une fois entamé, je trouve dommage de tout stopper même si le plaisir n'y est pas, des fois qu'il se passe quelque chose d'insolite, sait-on jamais. Mais là, rien, le néant total, le vide intersidéral.
C'est d'une lenteur abominable avec un style fort déplaisant se voulant humoristique par certaines réflexions alors que c'est d'une platitude désespérante. Les personnages sont tous des excentriques totalement improbables et pour certains carrément détestables (ce qui n'est pas un défaut).
Et alors que dire des digressions dont fait preuve l'auteur à travers ses personnages. Les deux tiers du roman sont occultés par des observations sans intérêt accompagnées de dialogues ridicules.
La portée de ce roman m'a totalement échappé et c'est tant mieux !
N'ayant pas le choix, je mets une demi-étoile, mais c'est sacrément cher payé.

Ayor - - 51 ans - 18 décembre 2010


Je ne sais pas quoi dire... 7 étoiles

Premier Fred Vargas que je lis et je ne sais pas vraiment quel est mon avis sur ce livre. D'un côté, j'ai trouvé le livre un peu lent et pourtant je ne me suis pas ennuyée. C'est étrange!

Les personnages d'Adamsberg et de Danglars sont très intéressants et différents des héros que j'ai découverts dans d'autres bouquins.

Ce qui m'a le plus plu, c'est la résolution de l'enquête. Jamais je n'aurais pensé à ça et c'est vraiment ce que je recherche dans un policier c'est la surprise finale. J'y cherche aussi le suspense mais là, j'ai été un peu déçue.

Bref, à lire tout de même déjà rien que pour la fin qui est superbement bien imaginée.

Lalie2548 - - 39 ans - 24 novembre 2010


L'entrée en scène d'Adamsberg 10 étoiles

C'est le deuxième roman de VARGAS que je lis après "Debout les morts". Je le trouve encore meilleur. Le commissaire de police Jean-Baptiste Adamsberg est vraiment un personnage atypique, tout sauf superficiel. L'intrigue m'a passionné. Elle est moins déroutante ici que dans "Debout les morts". Les dialogues et les situations sont parfois ubuesques et humoristiques dans le genre "pince sans rire". Comme dans "Debout les morts", le suspense est préservé jusqu'à la fin. Je ne trouve aucun point négatif à ce roman.

Kalie - Sarthe - 54 ans - 9 septembre 2010


le livre qui m'a réconciliée avec le polar 10 étoiles

Un grand oui à ce roman.

J'ai adoré le cynisme et l'humour de ce livre.

Adamsberg est génial, c'est un très bon personnage, que l'on découvre avec plaisir!

Ceci fut mon premier livre de Vargas et j'ai adoré.

J'en lis donc d'autres! Mais les critiques viendront après!

Un très bon policier donc...

Guerrierefifi - - 39 ans - 20 octobre 2009


Je n'ai pas aimé mais ... 1 étoiles

C'est mon premier Vargas et je n'ai pas aimé du tout. Cela m'a semblé sombre, dénué d'intérêt, et puis cet Adamsberg, quel étrange personnage presque détestable.
Mais depuis, j'en ai lu d'autres et j'ai adoré alors je vais le relire afin de rectifier mon jugement. je n'avais peut-être pas compris le second degré.

Patsy80 - - 48 ans - 21 août 2009


Nouvelle conception de la nature morte 7 étoiles

J’avoue une certaine partialité lorsqu’il s’agit de Fred Vargas : même ses livres moins aboutis me plaisent. Cela tient, je crois, à Adamsberg, enquêteur atypique dans le sens où lui-même avoue ne pas réfléchir et être totalement déstructuré dans sa tête. Ses pensées vont dans toutes les directions, sans logique apparente, il ne fait que les accueillir, se laisser porter, et tout à coup, la solution lui apparaît. Bien sûr, cela peut être frustrant pour le lecteur qui, du coup, ne peut pas suivre les raisonnements de l’enquêteur pour ainsi faire ses propres déductions. M’enfin, on en fait quand même, car il y a matière à cogitation.

Ainsi, ce que tout un chacun, police y comprise, considère comme anodin, ou comique dans le meilleur des cas, attire tout de suite l’attention d’Adamsberg. Pourquoi, dès les premiers cercles tracés sur les trottoirs de Paris avec de la craie bleue, demande-t-il à son collègue Danglard d’emmener le photographe de la police pour immortaliser ces tags qui toujours comprennent un objet au centre, sorte de nature morte revisitée ? Quelle intuition l’amène-t-il à être sûr qu’un jour ou l’autre, bientôt en tout cas, le cercle capturera un cadavre ? Et bien sûr, cela ne tarde pas…

A côté de l’enquête, lente, et parfois faiblarde, Vargas peaufine ses personnages récurrents : Adamsberg en priorité, mais aussi Danglard et Camille. Et là, aucune déception, on avance dans leur psychologie par petites touches directes ou indirectes.

Saint-Germain-des-Prés - Liernu - 56 ans - 20 avril 2009


Dans la lignée des Fred Vargas... 7 étoiles

Le livre est dans le style de Fred Vargas. Des personnages atypiques, une intrigue intéressante mais qu'il n'est malheureusement pas possible de deviner en raison de la structure du roman : tel Adamsberg qui d'un coup à une idée de génie venue d'on ne sait où, les informations finales arrivent sur un plateau d'argent et nous donne coitement la solution de l'énigme.

Abujoy - Rennes - 38 ans - 17 octobre 2008


Non 1 étoiles

J'ai été curieuse de la notoriété de cet auteur, mais j'ai été déçue!
Une narration particulière, je n'ai pas accroché et je n'ai pas fini le roman.
Long, plat, les personnages stéréotypés enfin bref je n'ai pas du tout accroché. Peut être ai-je mal choisi mon premier roman de Fred Vargas...

Gab2008 - brest - 45 ans - 24 juillet 2008


Super, mais un peu court 8 étoiles

Seulement 200 pages, snif, j'aurai tant préféré un roman de la taille des dernier Vargas...Sinon, rien à dire, c'est passionnant.

Bookivore - MENUCOURT - 41 ans - 9 avril 2008


un bon cru 10 étoiles

Fred Vargas est un très grand auteur de polar.

L'intrigue est lente mais bien nourrie.

Ce roman est davantage un prétexte à explorer les rouages d'Adamsberg et ses liens avec les personnages récurrents (Danglard, Camille).

Happy - - 51 ans - 23 novembre 2007


Un bon polar 7 étoiles

L'intrigue est intéressante , tout comme les autres livres de Fred Vargas , on retrouve tous les personnages fidèles bien que ce soit un peu plus concentré sur Adamsberg . Par ailleurs ce livre nous permet de comprendre beaucoup de choses sur l'histoire des personnages ( la famille de Danglard notamment )
C'est un bon policier, pas le meilleur d'elle (qui sont sous les vents de Neptune ou pars vite et reviens tard ) mais on passe un bon moment . Et c'est ce que j'attendais donc je ne suis pas déçue

Tyty2410 - paris - 37 ans - 16 juin 2007


cercles bleus 6 étoiles

Le début est un peu long mais ensuite l'histoire nous désoriente. Les coupables ne sont jamais ceux que l'on pense. L'histoire est destructurée et part dans tous les sens à l'image du commissaire Adamsberg. Cette lecture est très distrayante.

Chrisair - Yvelines - 46 ans - 26 mars 2007


Déception 3 étoiles

J'ai lu ce livre il y a quelque temps car étant amateur de roman policier j'avais beaucoup entendu parler de Fred Vargas. Et bien quelle déception ! J'ai eu beaucoup de mal à finir ce livre tant l'intrigue est faible. L'enquête policière est complètement invraisemblable à croire qu'elle n'est que secondaire pour l'auteur. Malheureusement les personnages sont relativement superficiels et il ne reste plus que quelques dialogues qui font parfois sourire. OK c'est plutôt bien écrit mais ça fait peu à l'arrivée.

SB - - 59 ans - 4 janvier 2007


Faiblard 5 étoiles

Un peu partout dans Paris, on retrouve des cercles bleus tracés à la craie, tracés autour d'un objet, avec l'inscription "Victor, mauvais sort, que fais-tu dehors?". Ce qui passait pour une simple plaisanterie prend de l'essor, jusqu'au jour où on retrouve une femme égorgée, puis un homme...

Des formes tracées un peu partout dans Paris, une recette efficace que Vargas a reprise dans "Pars vite et reviens tard", ce qui fait qu'ayant lu ce dernier titre avant "L'homme aux cercles bleus", j'avais une impression de déjà vu.
Je trouve que ça se traîne un peu dans ce roman. Adamsberg prend beaucoup de place même si il ne semble pas en toucher une, l'enquête évolue sans qu'aucun élément ne vienne jamais faire tressaillir le lecteur, si ce n'est un peu à la fin, et j'ai le sentiment que ce récit manque d'un fil conducteur puisant aui aurait permis de développer une bonne histoire autour d'une trame bien définie. Sans parler de la psychologie des personnages que je trouve assez pâle, à l'exception de Danglard qui est décrit avec une certaine affection.
Mettons tout cela sur le fait que c'est un premier ouvrage ou presque et que l'écriture de Vargas s'est affinée par la suite. Cela n'empêche cependant pas que je reste mitigée sur l'ensemble, assez faible à mes yeux.

Sahkti - Genève - 50 ans - 4 janvier 2007


Un bon roman 8 étoiles

Ce roman démarre lentement comme le commissaire Adamsberg et son fidèle lieutenant Danglard souvent noyé dans les brumes du vin blanc. Il faut persévérer car le roman est très bon, même si ce n'est peut être pas le meilleur de Fred Vargas. J'adore l'atmosphère de ses romans entre poésie et humour et beaucoup d'originalité. Les personnages sont attachants et vraiment originaux. Merci Madame Vargas.

Grenault - - 75 ans - 23 octobre 2006


sympa 7 étoiles

j'ai beaucoup entendu parler de Fred Vargas sans jamais avoir pris le temps de lire un de ses romans. "L'homme aux cercles bleus" est très agréable à lire, l'écriture est simple, riche et on n'arrive plus à reposer le livre.
Les personnages sont atypiques.

Nathy83 - - 49 ans - 18 octobre 2006


désorientant mais agréable ! 6 étoiles

C'est le premier livre de cet auteur que je lis et c'est vraiment très surprenant ! Par exemple, le commissaire Adamsberg est un personnage incroyable, un rêveur doté d'un instinct quasi infaillible qui devine les coupables sans l'ombre d'un argument rationnel, au grand désespoir de ses collaborateurs. On dirait vraiment qu'il se laisse porter par les évènements, y influant à peine. Les autres personnages sont tous vraiment atypiques, même le coupable ! Cela donne un livre étrange, qui ressemble plutôt à une dérive qu'à une histoire structurée.

Grimm - Aspach le Haut - 55 ans - 31 décembre 2005


Des cercles, bleus, la nuit, à Paris. 8 étoiles

Fred Vargas a décidément le don de mener des intrigues qui peuvent paraître bien étranges. Etranges par leur apparente insignifiance que seul le commissaire Adamsberg sait décrypter et pressentir comme porteuses de drames à venir.
Et outre ce don pour des intrigues … intrigantes, Fred Vargas rend ses personnages attachants. Très typés dans la bizarrerie, tous avec des accès de faiblesse … humaine, certains carrément à la masse.
Le commissaire Adamsberg n’est pas à la masse. Il en a quand même un « coup ». Et son inspecteur, Danglard, dans le genre n’est pas mal non plus !
Fred Vargas c’est l’antithèse d’Agatha Christie, de Mary Higgins Clark. C’est du Dali qui ferait des polars, avec des personnages comme Dali les aurait jetés sur une toile. Tout en bizarrerie mais familiers quand même.
Quand même, s’inquiéter de cercles bleus qui apparaissent depuis plusieurs semaines, la nuit, sur les trottoirs parisiens, avec toujours un objet insolite dedans. Et prédire qu’ils sont annonciateurs de drames à venir, vous en conviendrez, il n’y a que le commissaire Adamsberg !

Tistou - - 68 ans - 17 décembre 2005


Petit bémol 5 étoiles

Je dois dire que je ne partage pas l'enthousiasme de Lolita et de Grisette pour "L'homme aux cercles bleus".

J'ai lu ce livre il y a environ un an et demi, alléchée par des commentaires très élogieux, et j'ai été plutôt déçue. C'est raisonnablement bien écrit, oui. C'est divertissant, oui, avec quelques petites touches d'humour. Mais on est très loin ici de la verve et de la fantaisie d'un Andrea Camilleri, dont les personnages ont nettement plus de corps (il faut dire aussi que son commissaire Montalbano est fin gastronome, ceci explique peut-être cela ;-)) et que je trouve autrement plus savoureux!

Au moment de ma lecture, j'avais noté "Divertissement d'une soirée, ni plus, ni moins", et c'est le souvenir que je garde aujourd'hui encore: un livre qui se laisse lire sans déplaisir, mais sans grand enthousiasme non plus.

Fee carabine - - 50 ans - 5 avril 2005


l'homme aux cercles bleus 8 étoiles

tous les livres de Vargas sont bons surtout avec ADAMSBERG

Grisette - - 85 ans - 4 avril 2005