Effraction mentale
de Joachim Körber

critiqué par Zenith_, le 18 janvier 2005
(Bruxelles - 42 ans)


La note:  étoiles
Nouvel auteur, nouvelles sensations!
Amy a seize ans lorsqu'elle, son père Stefan et son chien Wolf, déménagent pour les raisons professionnelles de son père. Stefan Hellman, spécialiste en télépathie, travaille dans un institut de recherche, en compagnie de Jill, sur un projet qui semble a priori clair. Mais plus le temps passe, plus la vie de tous ces personnages se modifie, Amy étant hantée par un jeune homme au regard troublant, qui lui répète inlassablement "Je ne suis pas un assassin". Parallèlement à ces étranges phénomènes, Stefan et Jill découvrent petit à petit le terrible secret que recèle l'institut...

Epoustouflée! Ceci est le premier roman de l'auteur, qu'il dédie d'ailleurs à sa femme, disant qu'elle "a cru pendant quinze ans que je finirais par écrire un livre". Quinze ans pour un grand cru! La terreur ne règne pas, bien au contraire. Ce sont l'intrigue, la sympathie des personnages et leurs relations, ainsi que les nombreux rebondissements qui font tout le charme de ce livre...

A lire absolument, pour les férus du genre...
Efficace 8 étoiles

Pas le meilleur thriller au monde, mais j'ai quand même été agréablement surpris. Assez angoissant, et très bien écrit.

Bookivore - MENUCOURT - 40 ans - 10 juin 2009