Years Like Water
de Nadia Sablin

critiqué par JPGP, le 21 février 2023
( - 76 ans)


La note:  étoiles
Nadia Sablin et le pays natal
La photographe Nadia Sablin explore le monde à travers des récits, des souvenirs, des faits et des mythes intimement observés. Ses projets en cours sont principalement basés dans la Russie rurale et l’Ukraine et les façons pratiques dont les gens font face à l'preuve du temps dans un environnement économique fluctuant.

Plus particulèrement "Years Like Water" montre sur d’une décennie sur un petit village russe et suit vaguement la vie de quatre familles interconnectées. Sablin a assisté aux anniversaires et aux funérailles, a bu du thé avec les grands-mères et a écouté les histoires de solitude et d’amour des villageois. Ses photographies explorent et décrivent un monde qui ne rentre pas dans le récit officiel de la Russie de Poutine. Mais se découvre dans cette traversée misère et beauté, désillusion et espérance.

Jean-Paul Gavard-Perret