Les fêlures
de Barbara Abel

critiqué par Pascale Ew., le 6 juin 2022
( - 55 ans)


La note:  étoiles
Encore un roman écrit de main de maître !
L’art d’exploiter les fêlures par Barbara Abel !
Martin et Roxane ont fait une tentative de suicide… réussie pour l’un et ratée pour l’autre. Que s’est-il réellement passé ?
Tous deux viennent de familles défaillantes : Roxane a eu un père absent et une mère alcoolique. Elle s’est construite avec sa sœur aînée en tâchant de ne s’attacher à rien car l’amour fait mal. Martin a quant à lui toujours été poussé par une mère tyrannique, Odile, à participer à l’entreprise familiale alors qu’il avait plutôt des envies artistiques. Odile n’acceptait pas la relation de Martin avec Roxane, issue d’un milieu beaucoup moins aisé.
A son réveil, Roxane est dévastée, surtout que tout le monde la soupçonne d’avoir tué son compagnon.
Barbara Abel excelle dans le décorticage des âmes, au scalpel s’il le faut. Elle enveloppe de trouble toutes les relations, jette le doute dans le regard du lecteur pour qu’il ne sache plus qui est le coupable. Finalement, s’il n’y a qu’un seul coupable final, tous sont complices et ont contribué à la chute fatale d’une manière ou d’une autre...
Un très bon Barbara Abel !!!