Une vie en couleurs
de Cécile Parent

critiqué par HelloLivres, le 28 janvier 2022
( - 36 ans)


La note:  étoiles
A la recherche des couleurs perdues
Ne pas réfléchir… Se laisser aller… Se laisser imprégner…
Se laisser emporter…
… Vivre… Mourir… Vivre… Mourir…
Fermer les yeux… Inspirer… Tenir… Expirer… Relâcher…

Ses limites coïncidaient-elles bien avec celles de son être réel ? Si les forces colossales de la nature œuvraient en elle, que représentait sa personne ? Une minime partie du Tout, insignifiante, faible et dérisoire ou, au contraire, un ensemble gigantesque, illimité et puissant ?
Alors que les contours tangibles semblaient se dissoudre, elle-même vibrait de l’intensité d’exister.
Belgo-mauricienne d'origine, Cécile Parent est née en 1969 en Afrique du sud. Elle poursuit ensuite sa route vers la Tunisie. Son enfance est baignée de soleil, de couleurs chatoyantes, d'odeurs fleuries. Depuis sa plus tendre enfance, Cécile se pose des questions sur la naissance et la mort, le fonctionnement humain, notre raison d'être sur terre... Est-ce la petite fille hypersensible et asthmatique, côtoyant la mort, qui cherche à retrouver les sens du ciel ?
A 6 ans, elle découvre la danse, puis, lorsqu'elle arrive en Belgique à 12 ans, elle suit des cours de théâtre. Elle passe toutes ses vacances d'été à la montage. Ces différents ingrédients vont construire sa personnalité.
Plus tard, elle choisit des études orientées vers l'Humain. Son métier doit lui permettre de se sentir utile pour donner du sens à sa vie et à son vécu.
L'écriture, la danse, la peinture... lui permettent d'exprimer ses émotions et libérer sa force créatrice.