Le Monde d’après
de Hélène Delhamende

critiqué par Catinus, le 24 janvier 2022
(Liège - 71 ans)


La note:  étoiles
Revivre ensemble
L’action se déroule à Liège en 2020 au début de la pandémie du Covid-19. Violette habite tout au fond de l’impasse Venta qui donne sur la rue Hors-Château. Elle a entamé des études d’assistante sociale. Un jour, elle trouve un livre abandonné sur les marches d’une maison de la rue Volière. Notre héroïne est intriguée par le titre : « Faites vous-même votre bonheur » et par l’auteure « Olympe Mystinoire ». Elle décortique l’ouvrage, point par point, et décide de s’occuper des habitants de l’impasse Venta : la vieille madame Tarte, François l’accordéoniste, la famille Moka. Et pourquoi ne pas organiser une grande fête dans leur rue ?
Et puis, il y a Marius avec son éternelle guitare sur le dos, son vélo qui lui sert de monture …
Et pourquoi ne pas profiter de la Covid pour transformer nos vies en quelque chose de chouette, de plus humain ?
Gageons que ce tout nouveau roman d’Hélène Delhamende nous ouvre la voie …
A signaler de belles pages qui décrivent à merveille l’ambiance liégeoise à l’heure de la pandémie….
Pour plus de renseignements encore, branchez-vous sur sa page Facebook :
https://www.facebook.com/mamerequandcalarrange

Extraits :

- Là où se trouve une personne en difficulté, il existe une assistante sociale pleine d’humanité. Qui offre des bonbons. Qui offre des mamans. Qui sauve des enfants.

- Je m’appelle Violette Deschamps, j’ai à nouveau dix ans et n’ai rien d’autre à faire que trainer dehors. Au fond de cette cour coupée du monde, je joue à la marelle. Un, deux, trois … A cloche-pied, je sautille de la terre au ciel.

- Et cette fois, désolée mesdames, messieurs, les objecteurs de conscience, - ben oui, les gars… je suis une fille entière, authentique, ultra-sensible et tout le bordel qui va avec -