Fils de dragon
de Pearl Buck

critiqué par Mademoiselle, le 8 septembre 2004
( - 35 ans)


La note:  étoiles
Un véritable chef d'oeuvre
Ce roman est un vrai bijou, un roman d'une rare qualité, un roman dont on aimerait qu'il n'aie pas de fin tellement il est agréable à lire.


L'histoire débute à l'aube de l'invasion de la Chine par les Japonais lors de la seconde guerre mondiale. LIng Tan et sa famille vivent sur la terre de leurs ancêtres. Pour ces paysans qui ne savent ni lire ni écrire, les rumeurs de guerre colportées par les étudiants des villes ne signifient rien. Pour eux, la vie s'écoule immuablement, de la même façon que pour les générations passées. Mais la guerre va bouleverser leurs vies. Ce sont d'abord les "vaisseaux volants" qui bombardent la grande ville proche de leur village. Puis la famille de Ling Tan voit passer pendant des semaines devant chez elle des Chinois qui fuient l'arrivée des Japonais et vont rejoindre les collines où la résistance s'organise. De même, le deuxième fils de LIng Tan, Lao Er, et sa femme, Jade, partent pour les collines. Bientôt, les Japonais arrivent dans leur village. Là, ils tuent, violent, pillent à tour de bras. Ils imposent leurs lois, dures et cruelles, des taxes élevées, ils remettent l'opium en vente pour rendre les Chinois vulnérables. Cette situation entraîne toute la famille de Ling Tan dans la clandestinité et la résistance.


L'invasion de la Chine par les Japonais est une partie de la seconde guerre mondiale méconnue. Ce roman en restitue toute l'horreur et la brutalité. De plus, Pearl Buck, qui fut prix Nobel de Littérature en 1938, maîtrise totalement le sujet. En effet, c'est là qu'elle a grandi, mêlée à la population, parlant leur langue... Elle dépeint des personnages hauts en couleur, vivants. L'intérêt ne faiblit pas un instant dans ce roman écrit avec talent. A lire d'urgence si ce n'est pas déjà fait.
Un très bon roman 9 étoiles

C'est effectivement une belle histoire, touchante et intéressante à lire. C'est avec ce livre que j'ai découvert Pearl Buck et sincèrement je ne suis pas déçu. Il y a un côté "authentique" qui donne du charme à ce livre.
A mettre entre toutes les mains!

Nb - Avion - 39 ans - 31 mai 2010