La chaleur du coeur empêche nos corps de rouiller - Vieillir sans être vieux
de Marie de Hennezel

critiqué par Colen8, le 21 septembre 2021
( - 80 ans)


La note:  étoiles
Le cœur ne vieillit pas
La question du bien vieillir se pose aux jeunes sexagénaires retraités ou en voie de l’être, nombre d’entre eux ayant encore des parents âgés et déjà des petits-enfants. Ils et elles sont à leur corps défendant au cœur de l’intergénérationnel auxquels l’entrée dans la catégorie de rentiers ouvre de multiples voies de reconversion active en étant davantage tournés vers les autres. Toutefois l’enthousiasme procuré par un surcroit de liberté se double d’une image négative de la vieillesse, du triste sentiment de devoir faire le deuil d’une jeunesse à jamais disparue, de s’accepter avec les misères de l’âge, avec l’amputation progressive de ses capacités physiques jusqu’à l’horreur de la dépendance. Cette transformation nécessaire c’est un renoncement au divertissement vain du monde extérieur pour faire la place à une joie intérieure offerte gratuitement à l’entourage social et familial. C’est tout un apprentissage afin de découvrir en soi une autre façon de vivre la suite sans regret ni amertume, plus ouverte à l’intelligence du cœur. La réponse est celle « d’être » et non plus celle de « faire ».