Ars Rediviva
de Norbert Dufourcq, Bernard Gavoty, J. Lévi Alvarès, Marc Pincherle

critiqué par Falgo, le 26 août 2021
(Lentilly - 81 ans)


La note:  étoiles
Pour les connaisseurs en musique classique
Claude Crussard est aujourd'hui complètement oubliée. Cette violoniste devenue musicologue et cheffe d'orchestre a été une des premières femmes à se plonger dans l'univers de la musique baroque (en gros 1600-1750). Elle a fondé en 1935 l'ensemble "Ars Rediviva" avec lequel elle est morte dans un accident d'avion en 1947. Ce livre a été publié en 1951 pour lui et leur rendre hommage. Il explique la nature des travaux qui ont été nécessaires pour que la musique de cette époque (à l'exception notable de Jean-Sébastien Bach) soit redécouverte, éditée et jouée. Claude Crussard a ainsi réalisé près de 300 partitions de plusieurs dizaines de compositeurs et en a fait jouer un grand nombre par son ensemble lors de concerts dans le monde entier, activité louée par la presse et les critiques musicaux et trop tôt interrompue par l'accident d'avion au Portugal. On trouve donc dans ce livre des explications précises sur le travail de musicologie de Claude Crussard, ses réflexions sur l'interprétation et la transmission du savoir musicologique aux instrumentistes, comme la liste des concerts et des appréciations contemporaines, une étroite discographie (peu de vinyles en 78 tours non réédités par la suite). Pour un amateur comme moi, ce livre, rarissime, est un trésor. J'y ai trouvé les premières démarches, liées à celles d'autres acteurs, qui ont abouti à la renaissance au 20° siècle de l'intérêt pour la musique baroque. J'ai fait un exposé sur le sujet: "Redécouverte de la musique baroque au vingtième siècle" dont je tiens un résumé à l'intention de ceux que ce sujet pourrait intéresser.