Tout César
de Jules César

critiqué par Veneziano, le 21 avril 2021
(Paris - 43 ans)


La note:  étoiles
Guerre des Gaules et guerre civile romaine
Jules César retrace les deux principaux combats de sa carrière, la guerre des Gaules, où il a conquis les trois territoires transalpins, et la guerre civile au terme de laquelle il a acquis le pouvoir, face à son rival politique, lui-même militaire hors pair, à savoir Pompée. Il décrit les choses de son point de vue, tout en se désignant à la troisième personne, comme pour relater des faits politiques d'importance, ce qu'ils sont effectivement devenus. Il y dévoile sa stratégie, les avatars de parcours, les coups de pouce du destin, mais surtout sa stratégie personnelle, ses anticipations. Pour cela, il utilise un style chirurgical, un ton démonstratif, pour mieux frapper les esprits, gagner cette fois l'aval de ses compatriotes, puis de ses lecteurs à long terme.
Aussi la préface, sorte de longue introduction à ces écrits, montre-t-elle l'opposition stylistique avec Cicéron, qui appréciait la pompe de la rhétorique, qu'il a exposée dans L'Orateur parfait, en sus des querelles politiques qui les ont toujours mis à distance.
Cet ouvrage fait date, à juste titre : il permet de se rendre compte non seulement des capacités d'actions du personnage, comme de sa psychologie de maître de guerre et de politicien, également. Il paraît ainsi fort utile et enrichissant, malgré une certaine austérité, du fait des thèmes traités.