Les Terres promises
de Jean-Michel Guenassia

critiqué par LesGouttesDuTemps, le 18 avril 2021
(Paris - 63 ans)


La note:  étoiles
Magistral !
Après "Le club des incorrigibles optimistes" (2009), relatant des évènements survenus au début des années 60, Jean-Michel Guenassia a publié plusieurs autres romans. Mais celui-ci est la suite du "Club", courant de 1964 jusqu'à la période contemporaine, et situé entre la France, l'Algérie, Israël; l'Italie, l'ex-URSS puis la Russie... Articuler des destinées de personnages fictifs (ou parfois semi-fictifs car inspirés de personnages réels) dans une trame historique réelle est une gageure, et une fois encore Jean-Michel Guenassia y parvient de façon magistrale. Beaucoup d'émotion et d'empathie pour des personnages emportés par les méandres de la vie au gré des rencontres, des convictions politiques et philosophiques, des pays... Et un sens du détail (souvent teinté d'humour) qui nous rend les protagonistes du roman parfois aussi proches et attachants que de vrais amis. "Les terres promises" tiennent toutes leurs promesses, bravo !
Long 6 étoiles

Dans ce deuxième tome, des jeunes gens font face aux événements de l’Histoire et se cherchent un destin : Michel cherche Cécile, la femme que son frère Franck a abandonnée, enceinte (sans qu’il le sache). Il tombe amoureux de Louise, mais décide de rejoindre Camille en Israël.
Pendant ce temps, Franck refuse de quitter l’Algérie malgré l’indépendance. Ce communiste convaincu recherche l’Algérienne qu’il a mise enceinte et veut participer à la reconstruction du pays. Sa trajectoire sera sinueuse tant il se cherche.
Igor a cherché sa voie du côté d’Israël. Il exerce comme médecin et est approché par les services secrets pour partir en URSS et susciter des départs de ses compatriotes pour Israël. Pourrait-il revoir sa femme et ses enfants, qu’il a abandonnés pour sauver sa peau ?
Chacun a poursuivi son rêve, son idéal, mais ce furent beaucoup de chimères, de désillusions et d’errances.
J’ai trouvé ce roman très long, mais intéressant dans son parallèle entre l’histoire des personnages et l’interaction avec la grande Histoire. J’ai lu peu de livres qui traitaient de ces sujets historiques.

Pascale Ew. - - 55 ans - 11 mai 2022