Le dernier amour de George Sand
de Évelyne Bloch-Dano

critiqué par Bernard2, le 16 janvier 2021
(DAX - 72 ans)


La note:  étoiles
Une face peu connue de la vie de George Sand
George Sand était une femme libre, trop selon les mœurs de son époque. On connaît ses amants les plus célèbres, Musset et Chopin. On connaît moins le graveur Alexandre Manceau, qui a pourtant joué un grand rôle dans la vie de George, et qui mourra dans ses bras.
Cet amour a peut-être été le plus fort de tous, et certainement le plus sincère. Mais le livre ne s’arrête pas là. Il nous parle de la brouille avec Solange, sa fille, des relations difficiles avec Maurice, son fils, ce qui créera une violente querelle quand ce dernier demandera à sa mère de choisir entre lui et Manceau.
La mort de sa petite fille Jeanne (dite Nini) sera une terrible épreuve.
On n’oublie pas non plus les engagements politiques de George Sand, ni son extrême générosité envers ceux qui sont dans le besoin.
Un livre qui nous en apprend beaucoup sur cette femme exceptionnelle en de multiples points, et qui n’était pas uniquement douée d’un grand talent pour les lettres.