Le plongeon tome 1
de Séverine Vidal (Scénario), Victor L. Pinel (Dessin)

critiqué par Mimi62, le 2 janvier 2021
(Plaisance-du-Touch (31) - 68 ans)


La note:  étoiles
Une réussite sensible sans sensiblerie
En résumant mon ressenti : une BD sensible sans sensiblerie qui traite un sujet délicat avec beaucoup de tact et d'humanité. Le dessinateur utilise des contours précis dont l'inspiration de la ligne ne peut être niée.
La chute pourrait paraître dénoter un peu. Les deux bons premiers tiers de l'ouvrage proposent un récit linéaire traçant bien les évolutions morale et environnementale du personnage principal, ancrées dans la réalité, alors que la fin semble plus irréaliste. Il faut accepter de se laisser porter par l'esprit de cette personne ainsi que par la volonté de l'auteur de proposer une symbolique des espérances dans cette fin de vie.
Une réussite.

Plus en détail
Présentation générale
80p qui en font une BD aux planches nombreuses mais sans longueurs.

La couverture, première planche que l'on voit, illustre assez bien le style du dessinateur ainsi que les deux faces du récit.
Le dessin précis, la position assise, tranquille, mais pas totalement détendue sur un fauteuil confortable, d'un côté et le fait que cela se passe au fond de l'eau, sans équipement, de l'autre.

Le dessin
Ce n'est pas spécifique à cette BD mais on y retrouve cet emploi regrettable des majuscules dans les bulles. Je n'en comprends toujours pas l'utilité, la lecture étant moins aisée.
Le graphisme utilisant beaucoup le trait permet de bien situer les lieux.Les visages sont expressifs et reconnaissables.
Quelques cases pleine page jalonnent avec bonheur ce récit.
Une mention particulière pour les cases silencieuses. Habituellement outil de transition elles sont ici un moyen fort d'évocation. L'une d'elle est encore renforcée par l'utilisation du noir et blanc.
Emploi intelligent des cases sans flèche, sorte de voix off.
A l'inverse, à un moment l'utilisation de bulles multiples sans aucune dirigée vers le personnage principal illustre superbement, l'isolement de cette personne. A un autre moment, le texte exprimerait plutôt une fin alors que le dessin en contre-plongée évoque l'avenir, la confiance.
Belle observation et rendu des attitudes. J'ai beaucoup aimé le passage de la montée en voiture.
Quelques cases avec un cadrage incliné m'ont par contre gêné. Elles n'apportent rien au récit.

Le texte
Là aussi, tout est écrit avec justesse, sans excès.
Des passages sont réellement très pertinents dans la perception des sentiments. Ils ne décrivent pas, ils suggèrent avec une très belle association des images, des points de vue.
Une erreur concernant une double négation toutefois. (Et on N'embête personne)

En conclusion : une excellente BD qui m'a offert un plaisir rare de lecture.
Je suis rarement aussi positif dans une critique mais ici, rien ne s'est opposé à mon plaisir de lecture et j'en suis ressorti plus riche une fois l'ouvrage refermé.
coup de coeur 10 étoiles

Yvonne Lhermitte vient de fêter ses 80 printemps. Elle vit seule avec sa chienne Bellouche dans la maison dans laquelle elle a tant de souvenirs. Face au temps qui passe, elle a pris une décision difficile, vendre sa maison et entrer dans un EHPAD (oh que je n'aime pas ce terme, en Belgique on parle de résidences et de maisons de retraite c'est un peu plus poétique même si cela ne change rien!).

Enfant et petits-enfants la conduisent donc au "Mimosas" où d'emblée elle entre dans une chambre triste, qui ne lui ressemble pas, avec du personnel débordé !

Elle fait connaissance des pensionnaires, participe à des ateliers, des jeux de scrabble ou autres mais ne parvient pas à respecter le règlement. Seul Youssef est bienveillant. Mais Yvonne n'a pas renoncé à vivre et compte bien en faire à sa tête et profiter encore un peu de la vie.

C'est un album magnifique que nous propose Séverine Vidal , un dessin superbe de Pinel complète le récit à merveille. Les "vieux" sont représentés de manière magnifique, généreuse. Ses personnages sont expressifs, vivants, les couleurs sont juste en accord, splendides !

Détrompez-vous le thème aurait pu être déprimant car aborder la vieillesse ce n'est pas rien, tellement universel, on n'y échappera pas , cependant cet album est lumineux. Un vrai régal.

Foncez chez votre libraire, vous allez adorer.

Gros coup de coeur ♥♥♥♥♥

Nathavh - - 56 ans - 22 mai 2021