Psychometrer Eiji, tome 08
de Yuma Ando (Scénario), Masashi Asaki (Dessin)

critiqué par Sotelo, le 28 décembre 2020
(Sèvres - 38 ans)


La note:  étoiles
Concurrence.
Ce huitième tome s'ouvre tout d'abord sur deux chapitres intermédiaires nous dévoilant la première rencontre entre Eiji et Yusuke. À défaut d'être très passionnants, ces chapitres n'en demeurent pas moins utiles, car le meilleur ami d'Eiji prend de plus en plus d'importance dans le récit et dans les enquêtes, ce qui sera encore plus le cas dans la nouvelle affaire. Un meurtrier s'en prend à des jeunes filles, et ses crimes ont une consonance religieuse, notamment avec Jésus et ses apôtres. Cette nouvelle enquête est réussie car Ando y injecte les ingrédients parfaits pour la pimenter comme il se doit. Ainsi, réutiliser Akira est une excellente idée car à chaque fois que ce personnage trouble et retors est mis à contribution, le récit gagne en mystère et en efficacité. De même, faire intervenir une autre psychometrer est une idée ingénieuse, qui va pousser Eiji dans ses derniers retranchements et le pousser à faire le point sur son pouvoir. Et il y a la fin, un cliffhanger insoutenable qui ne donne envie que d'une chose, c'est de se jeter sur la suite. Un très bon tome qui rassure après la déception du volume précédent.