Clemenceau : Le combattant
de Samuël Tomei

critiqué par Veneziano, le 15 novembre 2020
(Paris - 43 ans)


La note:  étoiles
Le laïcard devenu héros de la Nation
Georges Clemenceau a marqué l'histoire des deux assemblées parlementaires de la IIIème République, ce qui lui vaut d'être honoré d'une courte biographie dans la collection Tribuns, de l'édition publique de la Documentation française, consacrée aux grands orateurs de l'Assemblée nationale ou de la chambre des Députés. Fils de médecin vendéen et Vendéen lui-même, il devient député et lutte en faveur de l'enracinement de la République, comme de la séparation de l'Eglise et de l'Etat. Ce Radical-socialiste forcené défend bec et ongles le projet de loi d'Emile Combes. Un échec électoral le conduit vers une reconversion au journalisme, plutôt qu'un retour à la médecine, pour siéger par la suite au Sénat, par une élection dans le Var, pour devenir ministre à l'âge mûr et Président du Conseil à celui d'être grand-père. Jusqu'au-boutiste également, il veut venger la France de l'humiliation de la défaite de Sedan et contribue à la victoire des alliés en 1918, avant d'échouer à l'élection présidentielle.

Ce récit personnel synthétique fait le tour de l'existence d'un politique exalté qui a marqué avec vigueur l'histoire de son temps et qui continue de représenter une référence parlementaire et gouvernementale. Le style est clair, précis, le sujet invite aisément au lyrisme, sans avoir à se forcer. Cet ouvrage court va à l'essentiel et invite à approfondir, pour peu que le personnage séduise ou intrigue. Il est bien fait.