Les belles personnes
de Chloé Cruchaudet

critiqué par Blue Boy, le 25 octobre 2020
(Saint-Denis - - ans)


La note:  étoiles
Une galerie de portraits touchants
Chloé Cruchaudet présente dans cet ouvrage, né d’un projet impulsé par le festival Lyon BD, le portrait de quatorze anonymes (dont un chien !), des portraits qu’elle a sélectionnés suite à un appel à contribution. Des portraits touchants, tout en délicatesse qui sont autant d’hommages à des personnages sans qui le monde serait peut-être un peu moins vivable, un peu moins magique…

Le livre commence avec le portrait de Denise, sorcière des temps modernes cultivant dans son jardin-univers moult plantes étranges lui permettant de confectionner des mixtures en tous genres. Et puis il y a Mint, ce chien attachant, mais au comportement turbulent et irrationnel, destiné à être guide de malvoyants. Il y a aussi ce « frère », « héros du quotidien », luttant au jour le jour pour supporter sa schizophrénie, qui recouvre d’une ombre terrible son envie de vivre et toutes ses qualités d’empathie et de générosité. On découvre également Madame Neuville, ancienne prof de philo, le gardien de nuit d’une station service, Romane l’infirmière qui a soigné un fils prématuré, ainsi que toutes ses collègues dévouées, Robert le menuisier, ou encore ce « prince » des soirées lyonnaises, poète fugace et solitaire.

En évoquant des profils si divers, du proche à l’anonyme, Chloé Cruchaudet, tout en leur adressant ce bel hommage, nous montre des personnalités exemplaires par leur attitude, des échantillons d’humanité qui pourraient bien donner encore envie d’espérer et de croire à son futur. Pour ce faire, l’autrice lyonnaise a préféré, plutôt que de les rencontrer, « passer par le filtre de l’admiration voire de l’amour de la personne qui la raconte ». Mis en images sur quelques pages telles des mini-histoires, ces portraits ont été élaborés avec le trait minimaliste et mouvant qu’on lui connaît et une approche graphique adaptée. Toutes ces tranches de vie sont complétées en seconde partie par le texte dans sa forme originelle, approfondissant la personnalité de l’intéressé, accompagné d’un dessin pleine page, à la fois plus réaliste et plus pictural. « Les Belles Personnes » se présente ainsi comme un ouvrage à la fois récréatif et plein d’humanité, signé de l’une des autrices les plus talentueuses du moment, déjà plébiscitée il y a sept ans à Angoulême avec « Mauvais Genre ».
Bien belles personnes dans un beau livre 8 étoiles

Belle BD. Le sujet peut paraître banal : qu'est-ce qu'une belle personne ? A une époque où l'on nous submerge de héros, les réponses apportées peuvent être déroutantes. Ce peut être un frère, un inconnu que l'on croise chaque jour. Dans les histoires qu'elle a dessinées, Chloé Cruchaudet nous présente des personnes que nous pourrions connaître. C'est normal, elle est partie de témoignages réels.
Pour la partie dessin, Chloé a un style très léger, presque "aérien" m'a dit une amie ! Pourtant, elle arrive, pour chacune des histoires, à créer un univers différent. Bravo ! En BD, comme dans tous les arts, on apprend les règles et les codes, puis on s'en affranchit. Et on crée son style. Elle a réussi à le faire.
J'apprécie cette dessinatrice, pour ce livre, mais également pour son parcours. Je vous conseille fortement la lecture de "Mauvais genre".
Petit plus, pour un amateur de BD, apprécier Chloé, c'est rendre hommage aux femmes. C'est si rare de croiser des dessinatrices !

Klein - - 57 ans - 11 février 2021