Karl Marx, le retour
de Howard Zinn

critiqué par Alandalus, le 13 août 2004
(BORDEAUX - 65 ans)


La note:  étoiles
Marx est mort ? Mon oeil.
Un petit coucou à Bolcho avec ce petit livre de Howard Zinn qui, sous forme d'un pièce de théâtre, "remet Marx sur ses pieds, à contre-pied de tous ses trop rapides et imbéciles fossoyeurs" (cf. lecteur de fnac.fr).

Une pièce historique en un acte où l'auteur montre un Marx furieux que ses conceptions aient été déformées jusqu’à être identifiées aux cruautés staliniennes.

Howard Zinn (Professeur d'Histoire Politique à l'Université de Boston) visait, lorsqu'il a écrit ce livre en 1995, à défendre Marx contre les pseudo-communistes qui avaient instauré un ordre répressif dans différents coins du monde mais aussi à le défendre contre les " nouveaux réactionnaires " de l’Ouest qui capitulaient devant ce qu’ils croyaient être le triomphe durable du capitalisme.

L’anticapitalisme, qu’il soit d’inspiration marxiste ou non, fait peau neuve. La crise désormais ouverte de la mondialisation libérale constitue le fondement d’une renaissance plurielle des marxismes et sans doute est-ce là que s’exprime le plus visiblement l’actualité de la pensée de Marx, dans le refus de la privatisation du monde, de la marchandisation généralisée et des périls que cela fait peser sur l’avenir du genre humain.

Non, fort heureusement, Marx n'est pas mort et ce bouquin donne envie de le (re)découvrir.

A consommer (hé!hé!) sans modération.
Marx et le capitalisme triomphant 8 étoiles

A l'heure du capitalisme triomphant, Howard Zinn, grand amateur de la pensée marxiste, voulait remettre les pendules à l'heure sur deux points : primo que le communisme version Staline n'avait rien à voir avec le marxisme et secundo que la pensée de Marx est toujours d'actualité. La manière est originale : l'auteur imagine un retour de Marx à notre époque, à New York précisément.

Il le met en scène dans des dialogues avec sa femme et sa fille, avec son rival anarchiste Bakounine, dans un monologue sur l'épisode de la commune en France, dans des commentaires de Marx sur la situation actuelle de l'Amérique, ... tout cela pour nous montrer que le capitalisme n'est pas aussi triomphant qu'on le pense et que la théorie marxiste a eu raison sur bien des points.

L'auteur a attrapé le virus de Marx tôt (il s'en explique dans la préface), et ce petit livre lui permet de partager son enthousiasme pour Marx, un enthousiasme aussi bien pour l'homme que pour l'intellectuel.

Un court essai qui nous laisse espérer que, non, le marxisme n'est pas mort avec la chute du communisme. Il nous met en garde contre la croyance en un capitalisme triomphant et nous rappelle que l'observation de Marx qui disait que le capitalisme génère les germes de sa propre destruction est bel et bien d'actualité. Un petit ouvrage sans prétention mais intéressant.

Saule - Bruxelles - 56 ans - 4 mars 2005