Lefranc, Tome 31 : La rançon
de Roger Seiter (Scénario), Frédéric Régric (Dessin)

critiqué par Vince92, le 26 décembre 2022
(Zürich - 45 ans)


La note:  étoiles
Scénario ambitieux
Alors qu'ils s'apprêtent à effectuer un séjour d'agrément en Alsace, Lefranc et son jeune ami Jeanjean font la connaissance fortuite d'Eline, une jeune fille d'Afrique du Sud que son grand-père Geert a jugé plus prudent d'éloigner... en effet, depuis plusieurs semaines, lui, ses gardes et le parc qu'il a fondé sur ses terres sont la cible de mystérieux braconniers. Ceux-ci sont manifestement à l'oeuvre pour nuire à la réputation du parc et faire fuir les touristes...
Bientôt les événements s’accélèrent et Eline est enlevée au nez et à la barbe de Tavares, censé assurer sa protection.
Seiter signe un scénario bien ambitieux qui mêle Apartheid et société secrète du Broederbond, haute finance et spéculation sur les matières premières, aventure, paysage du bush sud-africain, Sélestat et l'inspecteur Renard... un melting-pot étonnant mais qui reste crédible et assez agréable à lire même si les liens entre ANC, URSS et mouvements des droits civiques méritaient plus que les quelques pages que le scénariste leur consacre.
Régric au dessin effectue dans cet album un admirable travail: il s'inscrit admirablement dans la charte graphique de Jaques Martin, notamment pour la figuration des personnages. C'est cependant dans les dessins de paysages, et notamment l'évocation des villes alsaciennes que j'ai le plus apprécié son coup de crayon: un bel hommage à la cathédrale de Strasbourg donne une planche admirable.
Un bon cru que cet album qui bouscule le lecteur en le faisant voyager et en le mettant une nouvelle fois dans le bain de la guerre froide dont l'Afrique australe a été un champ de bataille désormais largement oublié et qui s'est doublé de la question si marquante de l'Apartheid.