La proie de l'instant
de John Sandford

critiqué par Nirvana, le 3 août 2004
(Bruxelles - 48 ans)


La note:  étoiles
Trop classique et sans surprises...
Un polar de facture classique, où John Sandford remet en scène son personnage fétiche, Lucas Davenport, car j'ai vu que cinq autres romans le mettent en scène.
Cette fois~ci, une équipe de policiers, sous la houlette de Davenport, est en planque pour saisir en flagrant délit deux femmes, qui ont commis plusieurs braquages. Mais l'intervention tourne mal; une fusillade éclate et les deux femmes sont mortellements touchées.
Dick Lachaise, mari de l'une et frère de l'autre, est incarcéré depuis quatre ans, mais a la permission d'assister à leurs enterrements. Ivre de vengeance, il en profite pour s'évader, avec l'aide de deux complices, Bill Martin et Ansel Butters. La presse ayant divulgué la liste des différents protagonistes qui ont pris part à la fusillade, LaChaise, avec la complicité d'un flic corrompu, se renseigne sur tous leurs proches, et va tenter méthodiquement de les éliminer un à un.
Davenport aura donc fort à faire entre protéger son équipe, leurs proches et trouver la taupe.
J'ai pris la série en cours donc je ne connais pas l'évolution du personnage principal d'un roman à l'autre, mais je l'ai trouvé un peu effacé.
Je n'y ai pas trouvé grand rebondissement non plus, c'est une histoire classique, qui si elle devait être portée à l'écran, passerait simplement en série télé.
Mais bon, je devrais commencer par le premier roman de la série, j'ose espérer que j'ai fait une mauvaise pioche...