Le pique-nique des Hollandaises
de Alain Berenboom

critiqué par Monocle, le 8 juin 2020
(tournai - 63 ans)


La note:  étoiles
La conscience de Van Loo
Le héros bien malgré lui de cette histoire loufoque se nomme VAN LOO. On n'en saura pas beaucoup plus de lui. il est attaché culturel de Belgique à Varsovie, dépendant de l'ambassade. Il fait penser au ZENO d'Italo Svevo... toujours là où il ne doit pas être et embarqué malgré lui comme le naufragé dans un univers de vagues scélérates.
Alors par quel mystère retrouvons ce curieux homme, flanqué de trois hollandaises et d'un homme d'affaires véreux en Hollande à transporter un cadavre ?
Et puis le sourire de la belle Rebecca Manicewicz, ce regard pénétrant et hypnotique dont Van Loo rêve nuit et jour !

LE MISSIONNAIRE ROUX m'avait enchanté... les Hollandaises aussi. Plus fin, plus subtil encore, l'auteur nous emmène dans l'univers de l'absurde. On aime ou on n'aime pas c'est selon !
Pour ma part un très joli voyage.