Je vois Satan tomber comme l'éclair
de René Girard

critiqué par Ravenbac, le 15 mai 2020
(Reims - 57 ans)


La note:  étoiles
Une théorie de l’homme
René Girard pense que les Evangiles sont une théorie de l’homme avant d’être une théorie de Dieu. Découvrir cette théorie de l’homme et l’accepter, c’est rendre vie aux grands thèmes évangéliques relatifs au mal, oubliés et évacués par les croyants – de Satan à l’Apocalypse.
Les Evangiles, loin d’être «un mythe semblable à tous les autres», comme on le répète à l’envi depuis deux siècles, seraient la clef de toute mythologie derrière nous, et, au-devant de nous, de l’histoire inouïe qui nous attend.