Pour le pire
de E. G. Scott

critiqué par Jfp, le 7 février 2020
(La Selle en Hermoy (Loiret) - 74 ans)


La note:  étoiles
amour à mort…
Un "polar conjugal" de haute volée, écrit en duo sous le pseudonyme d’E. G. Scott. Un homme, une femme, dévoilent à tour de rôle la suite des événements qui ont précédé et suivi un moment fatal à leur couple. Savamment aménagé par ce procédé d’écriture, complété par l’intervention d’autres protagonistes, le suspense est total car le lecteur ne reconstruit la réalité qu’à travers ce qu’en croient connaître les narrateurs. Un jeu de cache-cache d’une habileté diabolique, un voyage fantastique à l’intérieur des méandres du cerveau humain dès lors que le doute s’installe entre deux êtres qui se sont unis pour le meilleur et pour le pire. Et le pire peut, parfois, être très vite atteint…