La santé psychique de ceux qui ont fait le monde
de Patrick Lemoine

critiqué par Colen8, le 2 novembre 2019
( - 79 ans)


La note:  étoiles
Le bal des cinglés ?
Ce n’est pas un scoop si deux des protagonistes du second conflit mondial, Hitler et Staline figurant parmi les pires tyrans criminels de tous les temps, auraient(1) relevé de l’hospitalisation sous contrainte assortie d’une camisole chimique de longue durée. Leurs contemporains du côté des alliés, Churchill et De Gaulle sont plus équilibrés à ceci près que le britannique semble bien avoir été bipolaire (maniaco-dépressif) donnant la mesure de son génie dans les circonstances frôlant la catastrophe. La pucelle Jeanne d’Arc apparaît comme une jeune anorexique illuminée ce qui expliquerait à la fois sa silhouette androgyne, les voix dont elle témoigne, son obsession pour la virginité qui la conduiront in fine au bûcher. Quant à Napoléon, son vieillissement prématuré sur les plans physique et mental, sans doute consécutif à une narcolepsie suivie d’apnées du sommeil et à un embonpoint marqué, donne une clé de ses erreurs tragiques à partir de la campagne de Russie et par la suite. Au risque de heurter les croyants, les psychismes reconstitués de Jésus, de Yahvé, des premiers rois d’Israël depuis Saül, David et Salomon, ne manquent pas de drôlerie avec en prime les dessous imaginés de la transformation de l’eau en vin aux noces de Cana…
Syndrome de l’abandon, addictions, obsessions, phobies, paranoïa, troubles du comportement alimentaire, troubles de l’humeur(2) traduisent fréquemment le basculement ultérieur des sujets étudiés. C’est une lecture plaisante de courts chapitres illustrés d’un dessin de chaque personnage, complétée d’encarts sur les maladies évoquées et leurs traitements possibles. Reconstituée à partir d’archives avec tout le sérieux d’un travail professionnel, elle présente un échantillon restreint de personnalités plus ou moins dérangées, mais serait à prendre au second degré si l’on tient compte du plaisir apparent de l’auteur au fil des pages.
(1) Selon le diagnostic a posteriori du psychiatre qu’est le docteur Patrick Lemoine
(2) Ou bipolaires : génétiques sans doute liés à des successions de mariages consanguins.
Rien ne change 8 étoiles

La critique enthousiaste de Colen8 m’a convaincue de lire ce livre.
Enthousiasme que je partage totalement pour cet ouvrage qui se lit comme un passionnant roman.
Très intelligemment construit, l’auteur nous présente 13 hommes (un peu plus) et 3 femmes ayant eu un rôle prépondérant dans l’Histoire, et souvent responsables de milliers voire de millions de morts.

Après une présentation rapide du personnage, Patrick Lemoine expose les éléments qui l’ont aidé à établir son diagnostic. Des pathologies qu’il explique de façon très claire avant de terminer par un dernier paragraphe intitulé "mon diagnostic" où le médecin précise son évaluation ainsi que les soins qu’en tant que psychiatre il aurait appliqués.
Et on n’est pas surpris de lire pour Hitler comme pour Staline "sans hésiter un internement de longue durée dans une unité pour malades difficiles".
Moins convaincue par la deuxième partie Les anciens, avec des personnages comme Jésus ou Yahvé où malgré les éléments tirés des "sources officielles de sa biographie" je suis plus sceptique sur les conclusions données.
Mais les personnalités explorées nous permettent aussi de comprendre les dirigeants actuels de ce monde qui n’ont rien à envier à leurs prédécesseurs.
Tout ceci dans un langage clair, avec beaucoup d’anecdotes et d’humour.
"Avec Gengis Khan, Amazon et Facebook, sur le plan des territoires administrés, Charles Quint est sans doute l’un des plus grands souverains de tous les temps."
Une belle découverte même si ce qu’on y apprend donne froid dans le dos car l’histoire étant un éternel recommencement, on n’a pas fini de croiser d’autres psychopathes.

Marvic - Normandie - 62 ans - 26 décembre 2019