Avoir 20 ans à Melun en 1968
de Jean-François Chalot

critiqué par Jemo76, le 31 mars 2018
(Yainville - 87 ans)


La note:  étoiles
Ce n'était qu'un début !
Au moment de commémorer les « événements » du printemps 1968 , Jean-François Chalot et quelques uns de ses amis se souviennent. La plupart avaient 20 ans et sont demeurés fidèles aux convictions de leur jeunesse.

J. F. Chalot n’a pas toujours été le militant politique, syndical et associatif que beaucoup connaissent ou ont connu. Il a commencé comme « éclaireur de France » – laïque déjà – vite enrôlé dans les « jeunesses socialistes » qui croyaient en Guy Mollet mais ont bien vite rué dans les brancards d’un parti (la SFIO) qui n’avait plus de socialiste que le nom.
1968 a été pour lui et pour bien d’autres le moment de la révélation et de l’engagement dans un combat sans concession contre l’extrême-droite à la Tixier-Vignancourt puis la droite gaulliste et giscardienne.
Élève-maître à Melun, il participe activement au « grand chambardement » du mois de mai et milite pour une libéralisation du régime intérieur des écoles normales en même temps que pour le maintien du recrutement au niveau de la seconde qui permettait l’accès aux deuxième cycle de l’enseignement secondaire aux enfants du peuple. On trouve d’ailleurs dans ce petit livre l’intégralité de l’article rédigé pour le centenaire de la revue « l’École émancipée » sur la défense de ces établissements et de leurs élèves.
Son témoignage est précédé d’une mise en perspective historique et de la relation d’un militantisme de gauche à la veille des événements, complété ensuite par celui de quelques uns de ses camarades, y compris de celui qui n’était alors qu’un gamin de 10 ans et dont le regard est assez différent de celui de ses aînés.
Si les illusions lyriques d’il y a 50 ans se sont dissipées, il reste des militants fidèles à leurs idéaux de jeunesse qui n’ont pas abandonné le combat pour une société plus juste et plus humaine. Et même si certains ont tourné le dos à la politique, ils se sont reconvertis dans l’action sociale de proximité dont J.F. Chalot a témoigné dans ses précédents ouvrages.
Ce n’était qu’un début. Ils continuent le combat.
Jean MOUROT
nouvelle édition 8 étoiles

J'ai rajouté pour une nouvelle édition et au même prix, deux articles dont un écrit par Jean Jacques Marie , écrivain qui fut en 1968 professeur de lettres à Melun
l'étoile c'est pour son article

CHALOT - - 74 ans - 22 août 2018