24 vues du mont Fuji par Hokusai
de Roger Zelazny

critiqué par Alouette, le 2 février 2018
(Seine Saint Denis - 37 ans)


La note:  étoiles
24 contemplations
"Une heure lumière" est une collection récente du Belial, maison d'édition très intéressante dans les domaines de la SF et de la fantasy. L'exigence est de publier des textes inédits (et courts) en France, écrits par de grands noms mais surtout reconnus et primés.

"24 vues du mont Fuji, par Hokusai" fait partie de ce cette collection, ayant eu le prestigieux prix Hugo en 1986. Mari revient au Japon son pays natal, à première vue en l'honneur de son mari disparu. De son vivant, il lui avait offert un livre de reproductions du célèbre peintre Hokusai, "24 vues du mont Fuji". Mari, très fatiguée, souhaite retrouver dans un sorte de pèlerinage tous les points de vue proposés par le peintre, comme si elle voulait retrouver des traces de sa vie passée.
Chaque chapitre reprend donc une vue du mont Fuji. Bien entendu, le paysage vu par Mari est différent de celui observé par Hokusai, une mise à jour s'impose... Au fur et à mesure du récit, des éléments nouveaux apparaissent, complexifiant de plus en plus les données de base. Mari s'est exilée volontairement du Japon, a changé d'identité. Pourquoi une démarche aussi radicale ? Elle se sent suivie, elle est poursuivie par d'étranges machines qui semblent bien la connaître... Son mari est-il vraiment "mort" ?

Un intérêt certain du livre est de nous pousser à effectuer des recherches, de retrouver les estampes peintes par Hokusai parallèlement aux voyages de Mari et (re)découvrir tout son génie.