Carthage
de Joyce Carol Oates

critiqué par Monocle, le 4 juin 2017
(tournai - 62 ans)


La note:  étoiles
Carthage
Carthage c'est un peu la ville des bisounours : tout y est merveilleux ou presque : comme les fiançailles entre Juliet Mayfield et le caporal Brett Kincaid (soldat blessé lors de la guerre en Irak) qui annoncent les jours heureux.
Mais voilà, le monde parfait se déglingue peu-à-peu. Le vétéran devient violent, les projets de mariage annulés. Puis c'est le drame, la soeur de Juliet (Cressida) disparaît. Tout accuse l'ex fiancé du meurtre mais le cadavre reste introuvable.
Joyce Carol Oates se lance alors dans l'analyse minutieuse de l'histoire. Chaque acteur livre son ressenti et le roman prend de l'épaisseur par ces couches de sentiments qui se superposent. L'auteur semble explorer le ventre malade de l'âme de l'Amérique.

Dans l'ensemble le texte est intéressant et accrocheur. Sur la fin quelques longueurs peuvent inciter à oublier quelques passages.
Un chef d'oeuvre 8 étoiles

L'un des grands livres de Joyce Carol Oates. On se demande comment écrit-elle si vite, si bien, si profondément. Assurément une grande intelligence, un écrivain culte et surdoué, capable d'empathie, d'osmose et d'une belle alchimie littéraire.

Pierrot-la-Lune - - 37 ans - 31 octobre 2017