Le jardin de Minuit
de Philippa Pearce, Édith (Scénario et dessin)

critiqué par Blue Boy, le 9 juin 2015
(Saint-Denis - - ans)


La note:  étoiles
Un jardin enchanté
Tom est très malheureux. Alors que son petit frère Peter a attrapé la rougeole pendant les vacances, sa maman, voulant éviter la contagion, décide de le confier à sa tante Gwen et à son oncle Allan. Mais Le garçonnet s’ennuie et n’a que pour seule occupation d’écrire des lettres à Peter. Son oncle n’est pas très drôle et sa tante n’a rien d’autre à lui proposer que de lui faire de « bons petits plats ». Par bonheur, c’est la vieille horloge du hall d’entrée qui va changer tout ça, une drôle d’horloge qui sonne toujours treize coups à minuit ! Ce n’est pas seulement le séjour monotone de Tom qui va s’en trouver bousculé, mais peut-être bien sa vie, et ce à tout jamais…

Cette adaptation en BD par Edith d’un classique de la littérature jeunesse britannique, « Le Jardin de minuit » nous offre un petit moment de lecture enchanté, nous plongeant dans le monde de l’enfance où tous les rêves semblent possibles. Ce récit de 93 pages a quelque chose de très carollien, avec ce vaste jardin victorien qui n’apparaît à Tom que lorsque l’horloge sonne ses treize coups en pleine nuit, après qu’il ait ouvert la porte d’entrée. En pénétrant dans ce jardin, Tom va faire des rencontres qui vont élargir son imaginaire de fort belle façon et modifier radicalement sa perception du monde et du temps.

Cette histoire pleine de tendresse sur l’enfance est portée par le joli coup de pinceau faussement naïf d’Edith qui restitue parfaitement la douce ambiance champêtre de l’époque victorienne, avec une mise en couleur sobre et soignée. Les personnages ont des personnalités bien définies, ce qui permet notamment de faire ressortir le contraste entre Tom avec sa soif de découvertes, et un oncle un peu borné dont l’esprit logique n’a d’égal que l’absence d’imagination. Si cette petite bande dessinée est bien entendu destinée à un jeune public, les adultes pourront se laisser charmer par cette invitation à réveiller leur part d’enfance.
Nostalgie et présent, enfance et souvenirs, douce promenade 7 étoiles

Sorte de conte fantastique, magique, basé sur une remontée dans le temps.
Dans une atmosphère très douce, le petit garçon retrouve une petite fille semblant vivre dans une autre époque. Ils se retrouvent pour jouer.
Ce regard sur l'enfance, tant par un enfant que par un adulte délivre une sorte de philosophie mais on peut aussi simplement se laisser bercer par cette histoire sensible joliment servie par des graphismes inspirés de la ligne claire et colorisés avec un goût certain.
Un joli moment de lecture où délicatesse, sensibilité, tendresse s'associent.

Mimi62 - Plaisance-du-Touch (31) - 69 ans - 18 novembre 2022