XXe ciel.com, tome 2 : Mémoires 99
de Bernard Yslaire

critiqué par Bluewitch, le 8 janvier 2004
(Charleroi - 43 ans)


La note:  étoiles
Ich bin ewig
Qui est cet ange, cet être éternel, anonyme, mémoire du siècle ? Qui parle sans les mots ? Qui voit ?

Eva Stern, à 99 ans et sur le point de mourir, continue de recevoir des messages de cet étrange @nonymous, expéditeur muet, retraçant l’histoire de sa vie que la maladie d’Alzheimer lui fait oublier. De la révolution russe à la mystérieuse mission Apollo 18 en passant par Aushwitz, c’est un siècle d’existence qu’il ressuscite, apportant sa vision par des retouches subtiles à ces mystérieuses photos envoyées en chaîne.
S’agit-il de Frank, son frère disparu ? Prétendument mort en 1916 mais toujours présent, toujours visible sur tant d’images… « Ich bin ewig – Je suis éternel ». Quel mystère se cache derrière cet ange, quelle histoire derrière ces yeux ?

Si la réponse à ces questions n’est pas encore à la carte de ce deuxième tome, il plane toujours un sentiment de merveilleux, d’étrange, et cela au travers de cent ans d’Histoire. Une évocation superbe des moments forts de ce siècle si riche, si mouvementé, si destructeur et pourtant si fertile.

Encore une fois, le graphisme exceptionnel d’Yslaire, son art et son fantastique coup de crayon, donnent une dimension surréaliste et terriblement belle à cette bande dessinée si parlante. Il y a du génie, là-dedans, de l’imagination fertile, des personnages exceptionnels, une transposition crue des sentiments, de la profondeur.

Si vous désirez avoir un aperçu de l’univers sombre, déchiré, superbe d’Yslaire et de son XXe Ciel, il vous suffit de vous rendre sur www.xxeciel.com . Ce n’est qu’une petite fenêtre, sans doute, mais une belle vision de l’Histoire vous y attend…
L’histoire d’un ange qui voulait changer le monde… 8 étoiles

Scénario parfois confus mais graphisme superbe. Une œuvre digne d’intérêt et méritant largement une place dans votre bibliothèque.

Blue Boy - Saint-Denis - - ans - 13 mai 2010


Un livre d'art 10 étoiles

Où s'arrête la BD et où commence le livre d'art, c'est une des questions qu'on peut se poser à la lecture de ce magnifique album. Du mystère et du mysticisme, comme le relevait un lecteur, bien sûr. Mais c'est surtout un immense chef d'oeuvre auprès duquel beaucoup de BD font piètre figure. Le dessin est flamboyant, d'une beauté stupéfiante. Et si, comme le suggère l'auteur, nous étions accompagnés et soutenus en permanence par des forces cosmiques dont nous ne soupçonnons pas l'existence? Dans cette revue sans concession d'un siècle de feu et de sang, dans les illustrations des camps de concentration, de la sale guerre vietnamienne et de tant d'autres horreurs, l'espoir apporté par ces créatures angéliques est omniprésent. Merci à Yslaire de nous le rappeler.

Leura - -- - 71 ans - 9 janvier 2004