Les yeux du coeur
de Ramón Díaz Eterovic

critiqué par Jfp, le 9 juin 2014
(La Selle en Hermoy (Loiret) - 74 ans)


La note:  étoiles
le voyage d'heredia
Au Chili, en 1974, un groupe d’étudiants hostiles au régime d’Augusto Pinochet passe dans la clandestinité. Vingt ans après, comme dans "Les trois mousquetaires", ceux qui ne sont pas morts vont se retrouver, à la faveur de l’enquête menée par l’un d’entre eux, Heredia, devenu détective privé. Heredia est chargé de retrouver la piste de Traverso, un membre influent du "Parti", récemment disparu sans laisser de traces. De maigre indice en maigre indice, le voyage d’Heredia va le conduire à travers le Chili, jusqu’à l’île de Chiloé. Dans ce polar alangui, où l’action semble faire du surplace jusqu’au sprint final, Ramón Díaz-Eterovic se joue de l’impatience du lecteur et nous fait rencontrer de nombreux personnages, représentant toutes les facettes de la société chilienne : activistes, repentis ou non, policiers, hommes d’affaires, sans oublier les "gringos" et quelques figures féminines à peine esquissées. Un monde d’hommes, à la poursuite d’une toison imaginaire…