Sherlock Holmes : Une étude en rouge
de Arthur Conan Doyle

critiqué par Killeur.extreme, le 15 juin 2003
(Genève - 41 ans)


La note:  étoiles
Le premier épisode
Ce n'est pas la première enquête de Holmes (voir la nouvelle "Le rituel des Musgraves", mais c'est la première rencontre de Holmes et de Watson.
Un homme est retrouvé mort dans une maison non habitée sans aucune trace, alors que la police piétine, Holmes grâce à ses méthodes retrouve le coupable.
Ce roman est intéressant pour découvrir Sherlock Holmes, sa rencontre avec Watson, sa méthode, son caractère, sa froideur. Doyle n'est pas l'inventeur du roman policier, mais c'est l'un des premiers à avoir établi les règles du genre.
"Une étude en rouge" est construit comme "la vallée de la peur" c'est-à-dire, l'enquête de Holmes suivie de l'histoire du coupable qui n'est pas vraiment coupable quand on connait toute la vérité.
Un bon roman pour découvrir le mythe.
Les Saints des Derniers Jours 6 étoiles

La rencontre entre Sherlock Holmes et le docteur Watson, leur installation dans cette adresse mythique du 221B Baker Street fait tout le sel de cette Étude en Rouge. La personnalité atypique de Sherlock Holmes est déjà très bien développée et pique l’intérêt du lecteur.

J’avoue que j’ai peiné à m’intéresser à l’enquête elle-même, que j’ai trouvée poussive. De même la plupart des déductions de Sherlock Holmes m’ont paru quelque peu tirées par les cheveux. De ce côté-là j’ai été déçu. Inversement le long retour en arrière est pour moi très réussi, même si sa présence surprend de prime abord. Il est construit comme une tragédie et relance le récit. Il éclaire aussi d’une lumière ambiguë la société des Mormons.

Fanou03 - * - 47 ans - 14 août 2019


Holmes et Watson sont deux hommes qui vont très bien ensemble. 8 étoiles

Si l’un a une tendance à couper un cheveu en quatre, pour résoudre une affaire sans se faire des cheveux blancs, l’autre, revenant de campagne, se contente de suivre la voix de son maitre, docile avec son poil dans la main. Aussi nos deux petites anglaises, que tout rapproche, à un poêle près, quand le temps a laissé son manteau de vent, de froidure et de pluie, et gaiement, puisque sans femme et surtout sans Berger à poil long. Ils attendent tous deux une nouvelle enquête qui tomberait pile poil, pour éviter d’être dans la dèche
Ainsi, avec cette « étude en rouge » mais sans le divin Chopin, nos deux alcooliques sans parti pris parviendront à rebrousse poil, contre Scotland yard à élucider vite fait bien fait, le comment, le pourquoi, et l’auteur des deux assassinats, qui en avait assez de se faire casser les bonbons par des Mormons !
A apprécier comme un triptyque.

Pierrot - Villeurbanne - 71 ans - 23 août 2017


Une enquête à découvrir d'urgence 9 étoiles

Étude en Rouge nous initie aux théories et à la déduction légendaire de Sherlock Holmes. L’histoire nous emmène d’abord dans un Londres ancien qui se construit et où se mêlent les bandits et l’aristocratie. L’ambiance immersive nous imprègne directement, avec ses ruelles sombres, son brouillard nocturne et ses fiacres aux chauffeurs louches battant les pavés londoniens.

Mais l’histoire trouve sa genèse véritable sur les pourtours de Salt Lake City. Personnellement, je trouve ce type de scénario plus profond qu’un scénario linéaire puisqu’il ancre l’histoire originale dans un univers qui dépasse le lecteur. Il a aussi l’avantage de relancer l’histoire par des décors, des personnages et des enjeux nouveaux.

J’ai tout de suite adhéré au livre. Par son style simple, son histoire très bien ficelée mais aussi par sa complexité, Holmes m’a encore une fois séduit.

Buck - Rennes - 34 ans - 1 mars 2017


De part et d'autre de l'Atlantique... 10 étoiles

On devrait toujours commencer la lecture d'une série de livres par le premier de la série. Pourquoi, me direz-vous ? Parce que c'est le premier !
En ce qui concerne Conan Doyle et Sherlock Holmes, ce ne fut pas mon cas… Dommage : comme beaucoup, je suis entré dans l'œuvre, à l'adolescence, par « Le chien des baskerville ».
« Une étude en rouge », publié en 1887, est le premier disais-je ; et qui présente la particularité de nous faire assister à la rencontre de Sherlock Holmes et du Docteur Watson, ainsi que leur emménagement au 221, Baker Street…
Le Dr Watson, tout juste rentré des guerres d'Afghanistan est affaibli, convalescent qu'il est des suites des fièvres typhoïdes…
Par l'entremise d'un ami, il rencontre Sherlock Holmes qui cherche désespérément quelqu'un pour partager sa location au 221, Baker Street. Ce sera chose faite, et les deux hommes s'installent : une coloc dirait-t-on aujourd'hui…
Alors démarre une enquête étrange ou Holmes est appelé à la rescousse par les deux inspecteurs vedettes de Scotland Yard, Gregson et Lestrade. Un homme, Drebber a été retrouvé mort dans une maison abandonnée. Pas de traces de lutte, pas de blessures, du sang partout ; puis un deuxième, Stangerson, à l'Hotel Halliday, dans une mare de sang.
Une inspection minutieuse des scènes de ces deux crimes, permettra à Sherlock Holmes de comprendre tout avant tout le monde et d'arrêter le coupable. Fin de la première partie.
Une deuxième partie qui nous plonge dans le voyage des Mormons vers la terre promise, l'Utah, où ils créeront Salt Lake City…
Aucun rapport, me direz-vous… Et pourtant… Tout part de là…
Un remarquable « petit » livre de Sir Arthur ! Une construction cinématographique, avec flash back ; un style et une ambiance « so british » ; un personnage, Holmes, flamboyant ou léthargique, selon qu'il est dans l'action ou dans la réflexion… Et puis cet attachant Docteur Watson… Un livre difficile à lâcher quand on l'a en main : remarquable ; mais je crois bien l'avoir déjà dit.

Lecassin - Saint Médard en Jalles - 66 ans - 5 mars 2013


Attachant, attrayant... 10 étoiles

Ce livre fait part d'une énigme assez corsée à première vue que Holmes résout sans difficulté.
Dans un monde où les séries TV telles que les experts, esprit criminel ou encore d'autres résolvent à tout bout de champ des meurtres grâce au sang et à l'ADN, il est drôle de penser que Sherlock Holmes est un Patrick Jane (Simon bake) du XVIIIe siècle. En effet les traces de sang ne servent pas à grand choses, et les indices sont touchés et retouchés avec des mains sans gants!
Et pourtant Holmes résout tout par déduction mais jamais par hasard!
J'ai adoré me retrouver dans ce siècle où tout n'est pas numérisé!
Cela m'a certainement donné l'envie de lire le suivant!
En plus de cette énigme on apprend comment Holmes et Watson deviennent amis!

Génialissime. Je suis conquise!

Sarazohra - - 34 ans - 10 mai 2012


Excellent ! 10 étoiles

Ce livre est juste excellent !

Un personnage complexe, un décor superbe (je ne sais pas pourquoi mais j'adore le Londres du XIXe), de l'humour, de l'action, des énigmes...
Je ne peux rien rajouter la réputation de Sherlock Holmes est déjà faite.
Je conseille non seulement la série mais aussi le film avec Robert Downey Jr et Jude Law qui sont, pour moi, la parfaite représentation des héros de Doyle.

Wika - - 26 ans - 21 avril 2012


Mon premier Sherlock Holmes 7 étoiles

J'ai décidé de commencer la lecture des Sherlock Holmes (que je n'ai jamais lus) par le premier.
L'histoire est assez bien ficelée et j'aime beaucoup le personnage de Sherlock Holmes, assez déjanté.
En ce qui concerne le meurtre et sa résolution, je trouve les analyses de Holmes parfois un peu tirées par les cheveux. J'ai par contre beaucoup aimé la partie expliquant les mobiles du meurtrier.
Il s'agit d'un roman plutôt court, et on ne s'ennuie pas. Une lecture bien sympathique, qui donne envie de lire les autres.

PA57 - - 39 ans - 17 mars 2012


Elémentaire!!!!!! C'est le cas de le dire pour ce récit! 8 étoiles

J'ai comme d'habitude apprécié ce Sherlock Holmes. C'est très intéressant de savoir comment il a rencontré le Dr. Watson et de suivre leur toute première enquête. Mr. Holmes m'a encore bluffée avec ses déductions d'une intelligence hors du commun. L'histoire est très bien ficelée et je ne me suis pas ennuyée une seconde.

Très bon bouquin!

(découvert en audiobook)

Lalie2548 - - 37 ans - 4 avril 2011


une approche intéressante 7 étoiles

ce livre m'a intéressé sans me passionner. Un peu comme dans la série Columbo on sait très vite qui est le tueur. S'ensuit un flash-back pour découvrir pourquoi le tueur a fait ça. En fait tout l'intérêt du bouquin est de savoir comment Holmes a fait pour découvrir le fin mot de l'histoire.

Un bon petit moment de lecture

Soup34 - - 42 ans - 11 mars 2011


Une étude en rouge 9 étoiles

Personnellement, j'ai trouvé ce roman très rafraichissant. J'ai eu à lire dernièrement du Dostoïevski et du Balzac, qui sont très lourds à lire. Ce roman m'a permis de voir une autre facette de la littérature du XIXe siècle. C'est une histoire qui est quand même assez courte. J'ai bien aimé découvrir le personnage névrosé qu'est Sherlock Holmes et sa contrepartie plus calme et posée qu'est Watson. J'ai aussi aimé la partie qui raconte le passé du tueur, ce qui nous amène à avoir de la compassion pour lui et de la haine pour ses victimes. C'est un bon petit livre pour se détendre.

Exarkun1979 - Montréal - 43 ans - 24 février 2011


La naissance du mythe 6 étoiles

Voici la première aventure de Sherlock Holmes et de son partenaire, le docteur John Watson. Le narrateur du récit est Watson (tout comme le sera Arthur Hastings, le complice d’Hercule Poirot, dans les romans d’Agatha Christie), il nous raconte sa rencontre avec le curieux détective, ce qui a amené à leur cohabitation et sa participation à sa première enquête.

Un homme, sans trace de blessure apparente, est retrouvé mort dans une maison vide. Les inspecteurs de Scotland Yard tournent en rond et demandent l’aide de notre renommé détective.

Du point de vue littéraire dans le genre policier, les aventures de Sherlock Holmes sont une innovation, mais personnellement je n’ai pas été très emballée par l’enquête et, ouf, l’auteur fait tout un détour au milieu de l’histoire, je me demandais où ça s’en allait. Aussi, il y a un trou dans l’intrigue, par rapport que le meurtrier devait connaître l’adresse de Holmes (le fameux 221B Baker Street) à cause de l’anneau... Enfin, à la fin, j’ai trouvé que c’était un bon récit d’une (très) longue vengeance, j’ai aimé le dénouement, la clé du mystère, mais côté suspense, c’était moyen.

Nance - - - ans - 10 février 2010


Le début de la saga! 7 étoiles

J'ai été très enthousiaste à lire le livre où tout a commencé pour Sherlock Holmes et son acolyte le Dr. Watson! J'ai adoré le début de l'histoire en découvrant les circonstances de la rencontre entre nos deux héros. L'histoire est intrigante et bien ficelée, mais j'ai été déçu à la mi-parcours lorsque j'ai constaté que l'histoire de Sherlock Holmes est terminée! Toutefois, l'histoire des mormons débute et nous explique les mobiles du meurtre que Sherlock Holmes a évidemment résolu de manière magistrale. Malheureusement, cette histoire a été plus difficile à lire pour moi simplement par manque d'intérêt. J'aurais demandé encore plus de Sherlock Holmes et je ne m’attendais à rien de moins. J'ai donné un 3 1/2 tout de même puisque je ne peux pas donner une note plus faible à un livre contenant une enquête de Sherlock Holmes.

Kopin - - 40 ans - 1 mai 2009


Chez les Mormons, ça rigole pas… 7 étoiles

L’intérêt principal de cette enquête de Sherlock Holmes, c’est qu’il y fait la rencontre du docteur Watson. Dans la première partie du livre, l’énigme est rapidement résolue par Holmes, mais on n’y comprend rien : d’où tombe le coupable ? S’ouvre alors la seconde partie du livre qui nous développe toute l’histoire explicative. On voit alors que le meurtrier, loin du spécimen habituel de veulerie et de cruauté, avait de bonnes raisons de régler ses comptes. Bref, une histoire de vengeance où l’on finit par prendre fait et cause pour le tueur. A lire donc, non pas tant pour le suspense, mais pour l’histoire qui s’étend sur des années et qui aboutit au meurtre, magistralement résolu par Holmes.

Saint-Germain-des-Prés - Liernu - 55 ans - 26 décembre 2005


Le maître de la déduction 10 étoiles

Le plus célèbre détective de tous les temps va rencontrer le non moins célèbre docteur Watson et ainsi donner naissance au plus grand tandem contre le crime de l'histoire. Conan Doyle maîtrise comme personne l'art du détail et on se surprend à essayer de trouver le fameux indice si minime qu'il va faire la différence. Les aventures de Sherlock Holmes sont les meilleures enquêtes policières que j'ai eu l'occasion de lire. D'autant que l'ajout du fameux Docteur Watson, jouant un peu le rôle de l'apprenti face au maître, apporte un plus indéniable aux histoires...

Je ne peux qu'acclamer ce livre faisant partie d'un des chefs d'oeuvre de la littérature policière.

Christof13 - - 43 ans - 1 avril 2005


Toute mon enfance... 9 étoiles

J'ai dévoré les Sherlock Holmes ! Que dis-je je m'en suis imprégné totalement !

Que de souvenirs mémorables ! Les romans policiers me parurent bien "fadasses" après Conan Doyle !

Et moi de m'entraîner pendant des heures à observer, scruter, déduire, induire et tirer des conclusions... Etant d'un naturel à la base assez curieux, on imagine aisément le résultat...

J'ai vraiment une profonde admiration pour ces livres... comme un vieil ami que j'ai connu il y a longtemps et que je croise avec plaisir de temps à autre... sans que cette amitié ne s'étiole !

Duncan - Liège - 41 ans - 24 février 2004


La rencontre d'Holmes et de Watson. 8 étoiles

C'est en effet dans ce roman que Holmes et Watson se rencontrent pour la première fois. Le début du roman laisse une large place aux interrogations de Watson sur son mystérieux colocataire. L'enquête démarre ensuite sur les chapeaux de roue et s'impose comme une belle introduction aux aventures du célèbre détective. La suite du roman comprend une énorme digression, un flash-back formant pratiquement une unité à part entière, qui nous conte le passé des protagonistes du crime.

ArzaK - - 44 ans - 20 janvier 2004