La vallée de la peur
de Arthur Conan Doyle

critiqué par Bluewitch, le 20 mars 2003
(Charleroi - 45 ans)


La note:  étoiles
Meilleur Sherlock Holmes ??
Peu après avoir reçu un étrange message le prévenant d’un danger imminent menaçant un certain Douglas de Birlstone, Sherlock Holmes se retrouve informé de l’assassinat de ce dernier et en route pour ce village isolé où nombreux éléments rendront l'affaire plus que mystérieuse. Demeure entourée d’une douve et coupée de l'extérieur par un pont-levis, le mode d’évasion de l'auteur de ce meurtre sanglant (la victime a « perdu la tête » d'une balle de fusil de chasse à canon scié) reste inexplicable.
Imbroglio que Holmes, accompagné de son ami Watson, aura tôt fait d'éclaircir, la deuxième partie du récit se consacrant au mobile et à la genèse du crime.
J'ai beaucoup aimé étant petite l'aventure du jeune Sherlock Holmes dans le film de Spielberg, « Le secret de la Pyramide » et c’est cette atmosphère obscure et étrange que j’espérais retrouver dans cet épisode des exploits du fameux détective.
En résulte une lecture distrayante et sympathique mais pas vraiment aussi passionnante que je l’espérais. Le voile est vite levé (voile qui n’était pas si opaque que prévu) pour laisser place à une rétrospective où peu de mystère règne encore.
Une critique brève car il ne s'agirait pas pour autant de dénaturer l’énigme. Pour les amateurs du genre, ce roman est à lire, très certainement. mais j'espérais mieux.
J'espèrais mieux... 7 étoiles

J'avoue être un grand fan de Sherlock Holmes. Je suis un inconditionnel de la série des années 80 avec Jérémy Brett. Les seuls romans sur Sherlock Holmes que j'ai lus jusque maintenant étant des pastiche (que j'ai adorés au passage) il fallait donc que je me plonge cette fois dans l'univers du grand « Arthur Conan Doyle ». Le premier chapitre m'a cloué direct, de voir avec quelle ingéniosité et facilité, le célèbre détective a su déchiffrer le message mystérieux, m'a bluffé. Puis la façon de résoudre le meurtre de Douglas de Birlstone est bien ficelée. Même si on se doute du dénouement final et de la supercherie. La deuxième partie m'a moins passionné, certes elle est essentielle pour comprendre le fameux de l'histoire, mais le déroulement est assez ennuyeux. À la fin peu de surprise, on se doutait de l'issue. Je l'ai même trouvé bâclée. Sinon, le livre se lit très vite et facilement. J'espère découvrir des aventures de Sherlock Holmes de Monsieur Conan Doyle plus surprenantes. Je conseille bien évidemment ce livre, à tous les holmésiens.

Fabian - - 42 ans - 25 juin 2012


Une atmosphère étouffante ; roman captivant 8 étoiles

Oui, on s'étouffe quand on respire le même air que les Eclaireurs (2ème partie du livre) ! Cette atmosphère si particulière, qui est toujours présente dans la 2ème partie, on la sent bien, c'est habile de la part de Doyle !

Je me souviens de l'avoir lu quand j'avais 11 ans, et le roman m'avait passionné. la semaine dernière, quatre ans plus tard, j'avais tout oublié... maintenant je la redécouvre : toujours les mêmes impressions mais... Killeur.Extrême a raison, qu'est-ce que c'est court !

L'idée était bonne, Conan ! Mais tout va trop vite !

Martin1 - Chavagnes-en-Paillers (Vendée) - - ans - 14 février 2012


Pas le meilleur, mais un bon cru 7 étoiles

Je ne dirais pas que "la valéée de la peur" est le meilleur Sherlock Holmes, c'est vrai que l'enquête du détective est trop courte (environ 50-60 pages, la moitié du livre, même schéma que pour "une Etude en rouge") Pour moi "le chien des Baskerville" est un poil meilleur, l'intrigue, l'atmosphère. Pour rendre justice à "la vallée de la peur", l'intrigue à le mérite d'être bien construite, malgré sa longueur qui fait penser à une nouvelle de Sherlock Holmes

Killeur.extreme - Genève - 42 ans - 21 mars 2003