Les aventures du chevalier Mylio au pays de Siam (1685-1689)
de Tristan Chalon

critiqué par JulesRomans, le 8 mai 2013
(Nantes - 64 ans)


La note:  étoiles
Si tu ne vas pas en Thaïlande, le Siam viendra à toi
"Les Aventures du chevalier Mylio au pays du Siam" raconte le séjour de quatre ans du chevalier Mylio de sa découverte du pays du sourire et de la détérioration des relations entre certains notables siamois et les Français.

Les maladresses de Constance Phaulkon et du père jésuite Guy Tachard (né au sud d’Angoulême) se sont accumulées avec en particulier la cession à la France de territoires à Bangkok et Mergui ; elles sont beaucoup dans la réussite du coup d’état de la Révolution du Siam qui, à la mi-mai 1688 avec l’appui des Hollandais (cinquante ans plus tôt au Japon ils avaient aidé à lutter contre la Rébellion de Shimabara qui entendait protester contre les persécutions envers les chrétiens nippons). Ainsi à la fin du XVIIe siècle s’affirme dans le pays des Thaïs un courant de résurgence bouddhiste qui porte un nationalisme puissant.

On ne peut que se féliciter que soit mis à la portée de collégiens et de lycéens un tel roman historique où l’aventure permet de côtoyer une des civilisations de l’Extrême-Orient à un moment l’ensemble des élites de cette région se pose la question de l’utilité et des conséquences de la conversion chrétienne qui touche une partie des populations de chacun des pays de cet ensemble.