Baron rouge, Tome 2 : Pluie de sang
de Pierre Veys (Scénario), Carlos Puerta (Dessin)

critiqué par JulesRomans, le 17 avril 2013
(Nantes - 64 ans)


La note:  étoiles
FUCK OFF TO THE FOKKER !
Dans un graphisme qui rappelle parfaitement les photographies en noir et blanc colorées du début du siècle, nous suivons la "belle guerre" de Manfred von Richthofen, surnommé le Baron rouge.

Si l’action au présent se déroule durant l’année 1915, on a un retour étalé sur huit pages dans la Pologne ou la Lituanie (alors russes) les premiers jours d’août 1914 et un feed-back sur Luxembourg et Belgique occupés vers les 20-30 août 1914. Les pouvoirs surnaturels du héros sont évoqués aussi bien pour ses combats contre les cosaques que dans sa vie sur le front ouest où il survole la Flandre belge et la Champagne mais où il se livre aussi à un combat de boxe contre un champion de boxe allemand appelé Stoph. La moitié de l'ouvrage montre le progressif apprentissage du métier de mitrailleur en avion puis de de pilote que connaît Manfred von Richthofen.

On voit que l’épopée du Baron rouge est ici bien romancée et qu’à la légende officielle, le scénariste Pierre Veys a rajouté une dimension fictionnelle sortie de son imagination. Toutefois l’ensemble permet une belle approche de l’univers de la Grande Guerre.