Le visiteur sans visage
de Serge Brussolo

critiqué par Cecezi, le 31 juillet 2012
(Bourg-en-Bresse - 42 ans)


La note:  étoiles
Comme il est mignon le petit !
Décidément, pas de chance pour Peggy, qui, après avoir supporté 5 ans une vieille comtesse russe ruinée et caractérielle, se retrouve nounou dans une famille américaine. Quel est le problème ? Le père de famille, Tanner Holt, est un écrivain célèbre qui fuit ses groupies hystériques, et le garçon à garder, non seulement n'a pas l'air tout à fait d'aplomb, parle à des personnages imaginaires, s'est fait coudre quand il était petit dans le ventre d'un poney mort, et a des pulsions meurtrières... Le tout dans un vieux manoir anglais...
Pourtant inconditionnel de l'auteur, je dois dire que Le Visiteur sans visage est le plus mauvais à mon sens. L'intrigue est tarabiscotée, il y a des longueurs, certains dialogues sonnent vraiment faux. De grosses ficelles pas très crédibles, des formules à l'emporte-pièce. Une fin calamiteuse. Heureusement, les petites références à l'univers anglais plantent un décor plaisant.
Je pense qu'il vaut mieux passer son chemin sur cet opus !