Rain Dogs
de Sean Doolittle

critiqué par Pietro, le 9 mars 2012
( - 42 ans)


La note:  étoiles
L'avenir du polar américain c'est Sean Doolittle
Ce n'est pas moi qui le dis mais Dennis Lehane, excusez du peu!
Et effectivement, les romans de Sean Doolittle, et notamment celui-ci, se lisent d'une traite: une narration très fluide, des dialogues de talent, une intrigue originale, des personnages plus vrais que nature.
Un "Rain Dog", c'est un chien qui n'arrive pas à rentrer chez lui parce qu'une tempête a lavé toutes les odeurs qui lui sont familières. Tom Coleman, ancien journaliste, a quitté Chicago pour recommencer tout à zéro dans la campagne bucolique du Nebraska, où il a hérité d'une petite affaire de location de canoës. Un retour aux sources et à la ruralité. Lorsqu'un laboratoire de came clandestin explose à proximité et que les flics débarquent, Tom, concerné indirectement par cette affaire, va chercher à découvrir la vérité, et surtout le chemin vers la rédemption.
Un excellent polar rural, une très belle écriture.