Les Tours de Bois-Maury, tome 9 : Khaled
de Hermann

critiqué par CC.RIDER, le 6 novembre 2011
( - 64 ans)


La note:  étoiles
Trahisons en Terre Sainte
Le chef arabi Yazid-Al-Salah assiège depuis des mois le château-fort où se sont réfugiés Bernard de Mange et ses hommes. En dépit de toutes ses demandes aucun chevalier croisé ne souhaite venir à sa rescousse excepté Aymar et ses amis qui tentent d'organiser la levée du siège en montant une expédition d'autant plus risquée que Fayrnal, un traitre à la cause croisée, a pris fait et cause pour Yazid espérant y gagner le trésor amené par une caravane qui doit tomber dans le piège. Aymar escalade les murs de la forteresse pour mieux organiser la contre attaque. Leur sauvera-t-il la mise à tous ?
Ce neuvième tome riche de trahisons, de batailles rangées, sièges et rebondissements divers clos l'épisode Terre Sainte de la Saga. En effet, à la fin d'une histoire qu'il ne saurait être question de déflorer, Aymar, Olivier et Hendrik qui s'est joint à eux rembarquent à destination de l'Europe. La quête pour la récupération du domaine de Bois-Maury va donc repartir de plus belle. Le style particulier d'Hermann à la fois puissant, d'esthétique et d'élégant est toujours là, ainsi que sa vision épique irradiée de somptueuses et flamboyantes couleurs. Le lecteur ne peut que suivre avec passion le développement de cette chanson de geste, de cette épopée cruelle particulièrement réussie.