Un papillon sous la neige
de Daphne Kalotay

critiqué par Krapouto, le 20 septembre 2011
(Angouleme Charente - 77 ans)


La note:  étoiles
Une danseuse étoile dans la Russie de Staline
Une jeune danseuse étoile du Bolchoï à l'époque de Staline, est maintenant une vieille dame, de nos jours à Boston avec son passé plein de mystères, dont le révélateur est la vente aux enchères de sa collection de bijoux. L'énigme des origines, c'est pas nouveau, et elle n'a pas réussi à me passionner. par contre, intéressant, la description de la vie en Russie sous Staline, son insécurité, dénonciations, gare à celui qui n'est pas dans le moule.
L'écriture est agréable ( n'oublions jamais que c'est le talent du traducteur, dont le travail ingrat échappe à la majorité des lecteurs) . Merci Alice Delarbre.

Mais les nombreux flashbacks sont déroutants. Seule une interligne sépare un épisode actuel d'une scène de 1950. Et quand l'interligne tombe en bas de page, faut suivre ! J'ai failli laisser tomber à moitié, et puis, conscience du bon lecteur, je suis allé au bout . Pas loin de 600 pages quand même, quand on s'ennuie ça fait long.
Une très bonne surprise 10 étoiles

J'ai beaucoup aimé l'histoire de Nina et les retours en arrière, même seulement signalés par des interlignes, ne m'ont pas dérangée, bien au contraire. L'intrigue m'a passionnée, j'ai beaucoup appris sur la vie à l'époque de Staline, j'ignorais la plupart des exactions commises. Ce roman m'a tenue en haleine, même si j'ai moins aimé la partie contemporaine. La description des bijoux est également très bien faite, l'ambre est sans arrêt présent. Je n'ai pas du tout pensé à un roman à l'eau de rose, pour moi la dimension historique donne à ce livre d'autres qualités.
Un coup de cœur à découvrir!

Flo29 - - 50 ans - 30 juillet 2015


Un papillon qui ne décolle pas … 5 étoiles

J’avais repéré ce livre, attirée comme un papillon de nuit par la lumière. C’est qu’il présentait bien le bougre : belle couverture et le résumé au dos me laissait présager de belles heures de lectures en perspective.

Pfff … Cruelle déception … Certes il y a quelques moments très intéressants, surtout ceux qui traitent de la jeunesse de Nina, jeune danseuse du Bolchoï sous Staline, mais en contre partie on doit se taper des pages et des pages d’incessants flash backs super mous du genou, qui déstructurent complètement le récit.

Je m’attendais à ressentir des émotions aussi fortes et belles que pendant ma lecture de Tatiana de Paulina Simmons et au final je me suis tellement ennuyée que j’ai lâché l’affaire. Je déteste ne pas terminer un livre mais j’en ai encore tellement à découvrir que j’ai préféré passer à autre chose.

Monde imaginaire - Bourg La Reine - 49 ans - 16 octobre 2013


De Staline aux années 2000, à la recherche d'un passé inconnu 7 étoiles

Ce livre qui est l'archétype même de la littérature à l'eau de rose a répondu à mes attentes. Une lecture assez rapide (pour 600 pages), une écriture claire, de l'amour et des mystères. Bref une bonne lecture de plage.
Le point le plus positif du livre : les changements d'époque ! Certes ils sont très mal présentés dans le texte (un simple saut de ligne) donc on a tendance à s'y perdre. Toutefois, ils apportent un véritable atout à l'histoire. On comprend ainsi le passé des personnages et surtout de Nina, l'ancienne danseuse de ballet. J'ai donc passé un très bon moment à la lecture de son passé en URSS sous Staline, les passages se déroulant en 2001 aux Etats Unis sont un peu plus "mous", mais dans sa globalité : un bon moment, sans être un chef d'oeuvre.

AmaranthMimo - - 31 ans - 6 septembre 2013