Il était une fois en France, tome 4 : Aux armes, citoyens!
de Fabien Nury (Scénario), Sylvain Vallée (Dessin)

critiqué par Le rat des champs, le 14 novembre 2010
( - 74 ans)


La note:  étoiles
La fin?
Au début 1944, il paraît évident à tous que les jours du Reich sont comptés. Les Allemands sont aux abois et ceux qui le peuvent cherchent comment ils pourraient échapper à la justice des Alliés, qui, ils le savent ne leur fera pas de cadeaux. Toujours aussi retors, Joseph Joanovici ménage la chèvre et le chou. Il se rapproche de la résistance, la trahit à l'occasion au profit des nazis, ce qui entraîne le massacre d'un groupe de moines résistants, mais tant que ça reste secret, où est le problème pour cet homme sans scrupules?

Lorsque Paris sera libéré, il sera considéré comme un héros de la résistance, un comble, non?

L'histoire pourrait s'arrêter là, mais on sait que deux albums sont encore prévus, qui devraient nous raconter les tribulations de Joanovici dans l'après-guerre.

Le scénario de Fabien Nury est extrêmement bien monté, la documentation historique est en béton, et le dessin de Sylvain Vallée est toujours aussi somptueux.

Cette série est appelée à devenir un classique et à marquer l'histoire de la bédé. Du très grand art.
Très ironique ! 4 étoiles

"Mr Joseph" est un individu très méprisable, qui a fait son beurre comme tant d'autres durant 39-45 du fait de la période de la collaboration, et du marché noir. Même si l'histoire continue d'être hautement détaillée, la profondeur de champ soignée, ainsi que les dialogues finement ciselés et incisifs, il est tout de même curieux d'en faire une sorte de héros: C'est singulier de tout comprendre de travers à ce point, et surtout, plus qu'ordinaire...

Voilà pourquoi je mets 2 étoiles et pas plus; sans remords.

Monde Vrai - Long Beach - - ans - 3 janvier 2012


Qui est Mr Joseph? 10 étoiles

Cette BD mérite d'être culte. Le scénario est certes inspiré d'un personnage ayant existé mais Nury arrive à très bien mener l'histoire. Mais le tour de force majeur réside dans le fait qu'on n'arrive pas à se faire une idée précise du héros, est-il collabo ou résistant? En fait cet homme n'avait pour seul intérêt que lui-même et pour cela il était prêt à frayer avec tout le monde. Une histoire vraiment très intéressante et prenante. Le dessin quant à lui est très réaliste, les actions et les sentiments des personnages sont à la fois très clairs et très détaillés. Un grand bravo.

Soup34 - - 43 ans - 16 juin 2011


Tout sacrifier sur l'autel de la respectabilité 9 étoiles

Je viens de terminer les quatre premiers volumes de cette série qui se déroule autour de la deuxième guerre mondiale. Quel riche personnage que ce Joseph Joanovici, à la fois juif, collabo, résistant. Il oscille toujours entre le bien et le mal. Il me fait penser constamment à cette chanson de Dutronc l'opportuniste, qui retourne sa veste toujours du bon côté. Sauf que dans la réalité, ce type de comportement amène son lots de dégâts, comme dans ce quatrième épisode marqué par la libération française. Joseph Joanovici est obligé d'accentuer son rôle dans la Résistance pour éviter que guerre finie, ne ressurgisse son rôle de collabo et de profiteur. Certes, il a sauvé de nombreuses personnes grâce à cette encombrante couverture, mais dans cet épisode, de nombreux personnes vont se transformer en dégâts collatéraux de son désir de rester un homme estimé. Comme ces moines, qui vont être torturés et fusillés par les Nazis ou encore ces "anciens amis" de la gestapo parisienne qu'il va livrer sans vergogne pour retrouver sa respectabilité. Un personnage plus que trouble dont on a envie de connaître les prochaines aventures. Cette série est passionnante.

Nothingman - Marche-en- Famenne - 44 ans - 18 novembre 2010