Zombies tome 1 : La divine comédie
de Olivier Peru (Scénario), Sophian Cholet (Dessin)

critiqué par Septularisen, le 25 juin 2010
(Luxembourg - 55 ans)


La note:  étoiles
Chronique de la fin du monde
Nous sommes aux Etats-Unis d'Amérique dans un futur proche (vers 2016), le héros de l'histoire s’appelle Sam, et en fait il n’a rien d’un héros, ce n’est qu’un simple père de famille divorcé, qui a fini de payer ses emprunts.
Tout allait bien pour lui, et il devait devenir manager au Mac Do où il travaillait… sauf qu’entretemps il y a eu... la fin du monde!

Le monde appartient maintenant à des morts-vivants, des Zombies, pas franchement végétariens, et chaque partie survivante de l’humanité passe son temps à chasser et tuer l’autre. Sam n’a plus qu’une seule obsession, fouiller chaque rue, chaque maison, chaque cave, chaque placard de la ville de Seattle à la recherche de Stacy, sa fille, dont le dernier coup de téléphone qu'il a reçu, venait de cette ville.

Un jour comme tant d'autres, il sauve d’une mort certaine Josh, un jeune garçon de douze ans, épileptique, dont la grande sœur et le grand-père ont été les victimes des Zombies. Au contact de l’enfant, de sa naïveté, il recommence enfin à vivre, a sourire, à ne plus penser à un monde «meilleur»…

Ils rencontrent alors une bande de survivants humains très organisée, qui disposent d’un hélicoptère et de nombreux bateaux, commandée par Serge Laponite, un Canadien, ancien acteur de film B.
Leur objectif : débarrasser l’île de Vashon island des «putréfiés» et s’y installer avec les derniers humains survivants…

Sam et Josh décident de se joindre à eux…

Sur une histoire déjà maintes fois traitée, et qui est presque un «classique» de la SF (voir Resident Evil, Stephen KING ou encore Richard MATHESON), celui de la catastrophe ayant transformé une partie des humains en monstres, Olivier PERU arrive quand même à nous surprendre, avec, il faut le dire, un scénario en béton et sans aucune faille. Il arrive même à très bien renouveler le genre, notamment en nous présentant de façon très fouillée le côté psychologique des personnages, ici le héros n’est pas un «super», il se contente de survivre, de suivre son instinct et devient peu à peu un animal…

Le dessin impeccable de Sophian CHOLET, (dont c'est ici le premier album) notamment les visages qui sont absolument étonnants de réalisme, et les couleurs sombres et tout en nuances de Simon CHAMPELOVIER achèvent de faire de cette BD un incontournable.

Seul bémol, on aurait aimé en savoir un peu plus sur le déroulement de l’histoire, notamment savoir ce qui a transformé une partie de l’humanité en Zombies, mais je suppose qu’il faut garder quelques accroches pour les tomes suivants…

Assurément une très bonne BD, qui vaut vraiment le détour!
Dans le genre c'est très bon! 9 étoiles

J'ai pris cette bd en me disant : "tiens encore un truc sur les zombies, mouais y en un peu marre...", bref je suis parti avec un très mauvais a priori. C'est vrai qu'en ce moment, entre l'excellent Walking Dead et le roman La Route, le post-apocalyptique est à la mode.
Mais Zombies parvient à nous surprendre par son dessin tout d'abord et sa narration ensuite, bien sûr l'auteur ne se prive pas de récupérer tous les clichés du genre, mais la lecture est extrêmement plaisante, si bien qu'on a envie d'enchaîner les volumes...
Pour info, le Tome 2 et le Tome 0 sorti récemment sont géniaux!! Grosse série en perspective!

Maxrun - - 43 ans - 9 février 2012


Un grand soin, je pense un incontournable. 10 étoiles

J'achète rarement des BD.
Mais le soin en terme de dessin, de scenario, et de profondeur des personnages m'a fait craquer.
C'est difficile de maintenir une telle qualité , d autant plus que les suites sont toujours difficiles.
J'espère que les auteurs vont réussir à maintenir le même soin et capter tout autant mon intérêt pour les tomes suivants.
( c'est bien connu , les lecteurs sont toujours exigeants, :)).

Lemeilleuralire - - 44 ans - 6 mars 2011


des zombies plus vivants que nature ! 10 étoiles

une BD alléchante par la couverture, l'intro lisible sur le blog de l'auteur donne le ton. Le scénario est rondement ficelé, et très rythmé. Si bien que c'est avec regret qu'on lâche la BD à la fin car on a très envie de savoir ce qu'il advient de Sam, ce héros, un survivant comme on le serait. Le dessin est ingénieux, inventif, bourré de détails, de vues surprenantes.

Donzz - - 45 ans - 26 juin 2010