Camarades
de Brigitte Hermann

critiqué par Joseph Balsamo, le 17 mai 2010
( - 43 ans)


La note:  étoiles
Une jeunesse révolutionnaire
L'action se passe à Lyon, l'année précédant mai 68. On est plongés dans le milieu estudiantin de l'époque ; de grands idéaux pour cette jeunesse estudiantine, qui sort un peu de nulle part, milieux ouvriers ou paysans, mais qui veut à tout prix construire l'avenir. Ils sentent qu'ils sont le nouveau monde, sans avoir pour autant affûté leurs armes, ni leur personnalité.
Mélancolie pour les uns, action pour les autres : à partir des rêves amoureux de deux jeunes filles amies par la puissance du sort, on avance dans une description subtile du milieu. Il y a Durieu, un romantique qui passe son temps dans les cinémas, marchant à grandes enjambées dans la nuit et ne résistant pas à la douleur du départ de son premier amour ; Blanchard, le chef des maoïstes, égoïste et suffisant ; Nadège l'ouvrière, qui refuse la société et traite tout le monde de petit bourgeois; les trostskistes, leurs ennemis jurés ; Claudie l'anarchiste... et tous les autres. Ils se retrouvent au gré de soirées, et surtout au resto U, où se passe beaucoup de choses.
Tout cela fait déjà bonne matière pour un roman, mais ce qui m'a vraiment plu est l'ambiance que Brigitte Hermann insuffle à son récit. Car au-delà des luttes, des espoirs, des idées et des amours de ces tous jeunes étudiants, il y a la ville des utopies, Lyon, ici merveilleusement décrite, connue intimement : le dieu Lug et les anciennes religions païennes manipulent, par la force du paysage et du temps, ses habitants... On retrouve la force d'un grand écrivain : enchâsser, dans un quotidien passé mais étrangement d'actualité, une ambiance poétique qui va bien plus loin que les événements décrits.
L'humour aussi est très présent ; il n'est jamais méchant, toujours tendre - un humour qui transcende le désespoir. Je suis étonné de n'avoir lu aucune critique sur ce livre, c'est assurément l'un des meilleurs de l'année... mais peut-être est-ce parce que l'éditeur est suisse?
Bref, Brigitte Hermann est bien un écrivain sur lequel il va falloir compter désormais ; son livre m'a réconcilié avec la littérature contemporaine, rien de moins!