Peur noire
de Harlan Coben

critiqué par Marvic, le 28 janvier 2010
(Normandie - 65 ans)


La note:  étoiles
Un duo toujours aussi efficace
Myron Bolitar est très surpris quand il reçoit la visite d'Emily Downing, son ex-petite amie. Surtout que celle-ci avait épousé son pire ennemi, responsable de sa blessure au genou qui avait mis fin à sa carrière de basketteur.
Mais quand elle lui annonce que son fils est atteint d'une leucémie incurable sans une greffe de moëlle osseuse et que le seul donneur compatible a disparu, Myron, accompagné du fidèle Win, va reprendre l'enquête.

Cette recherche va l'emmener auprès d'une riche famille paranoïaque, d'un journaliste déchu accusé de plagiat et de temps en temps, il faudra être vraiment concentré pour ne pas se perdre dans les personnages et surtout leurs pseudos.

Mais Myron est le meilleur dans sa vie professionnelle comme dans sa vie privée.

Un Coben bien ficelé avec des rebondissements et un rythme soutenu du début à la fin.
Un bon cru.
De bons ingrédients 9 étoiles

Cet opus de MB quitte le milieu sportif comme le titre le laisse supposer, aucune allusion à un quelconque sport créant une intrigue bien ficelée et différente des autres tomes.
Probablement mon tome préféré de la série.

Coper - - 40 ans - 14 décembre 2017


Myron est papa 7 étoiles

Myron Bolitar découvre qu'il est le père biologique du fils de son ennemi juré au basket. En plus, l'enfant a besoin d'une greffe mais est enlevé alors que son donneur potentiel disparait étrangement.

Voilà les ingrédients pour une enquête mené par Myron, Win et Esperanza, Big Cindy ayant repris les matches suite au dernier épisode et est donc absente de ce volume.

Pour une fois, on ne plonge pas dans le milieu sportif mais bien dans une enquête quasi familiale.

Très bon Coben même si celui-ci m'a moins emballée que le précédent.

Chris - Bruxelles - 50 ans - 4 août 2013


Paternité 8 étoiles

Pas si mal que ça pour une histoire de Bolitar, héros sympa et plein d'humour de Coben.
Paternité et greffe de moelle osseuse sont les sujets de ce roman, traité avec tendresse et beaucoup d'humour.
A lire pour passer un bon moment de lecture.

Free_s4 - Dans le Sud-Ouest - 50 ans - 9 septembre 2012


Une mécanique bien huilée 7 étoiles

Sur le thème de la recherche d'un donneur de moelle osseuse pour un enfant malade, Harlan Coben nous emmène dans un polar à la mécanique bien huilée: suspense, rebondissements, fausses pistes s'enchaînent à un rythme effréné. Les personnages sont parfois caricaturaux mais sympathiques. Pas mal d'humour et de second degré aussi. "Peur Noire" est un thriller conventionnel mais parfaitement maîtrisé.

Nb - Avion - 40 ans - 24 juillet 2011


Peur Noire 8 étoiles

Encore une fois, Harlan Coben nous embarque aux côtés de son désormais célèbre héros Myron Bolitar. Et on se laisse embarquer sans mal à travers les nombreux rebondissements du roman. De l'émotion, du suspens et de l'humour, toujours, sont les ingrédients magiques de Coben.
Et ça marche ! on en redemande!

Mariebel - Paris - 36 ans - 24 mars 2010


Efficace et haletant 9 étoiles

Un très bon livre qui vous tient en haleine du début à la fin.
Truffé d'humour, ce livre nous embarque dans un tourbillon de lecture : une fois commencé, on ne le lâche plus.
Par ailleurs, le trio Myron Bolitar, Win et Esperanza fonctionne toujours à merveille.
A lire sans modération.

Olinot - Proche de Paris - 56 ans - 23 mars 2010