Holmes (1854/†1891 ?), livre II : Les liens du sang
de Luc Brunschwig (Scénario), Cecil (Dessin)

critiqué par Dirlandaise, le 1 décembre 2009
(Québec - 66 ans)


La note:  étoiles
Une épave humaine
Deuxième livre de cette histoire captivante narrant l’enquête du docteur Watson ayant pour but de découvrir les véritables circonstances de la mort de son célèbre ami Sherlock Holmes.

Cette fois, retour en arrière car l’album débute en 1844 alors que Siger Holmes, le futur père de Sherlock, est attendu impatiemment et avec une grande curiosité par la famille Sherrinford. En effet, une des filles Sherrinford doit épouser Siger mais elle ne l’a encore jamais rencontré et les commentaires sur son aspect physique vont bon train. On craint le pire jusqu’à l’arrivée de l’homme qui se révèle tout à fait séduisant au grand plaisir d’Émilie. Mais Violet, une sœur d’Émilie, est conquise et fait tout pour se faire remarquer par cet homme si élégant et à la voix si mélodieuse.

Ensuite, retour en 1891… Siger Holmes n’est plus que l’ombre de lui-même et n’a plus toute sa raison. Il est devenu une épave humaine lorsque Watson et le jeune Wiggins le rencontrent. Ils acceptent tout de même son invitation à séjourner dans la demeure qui a abrité Sherlock tout au long de son enfance afin de tenter d’y découvrir des indices pouvant mener à la solution tant recherchée sur la mort de Holmes.

Un deuxième tome à la hauteur du premier et tout aussi parfait à tous les points de vue que ce soit pour les dessins encore une fois très soignées et élégants que pour le scénario. Cette fois, le retour dans le passé est présenté en sépia. Le reste de l’histoire se déroule encore une fois dans les mêmes teintes de bleu acier, de blanc et de noir du premier tome. Le scénario est tout aussi captivant et j’ai éprouvé à sa lecture autant de plaisir que pour le premier album.

Vraiment du beau travail de grande qualité qui plonge le lecteur dans l’univers si caractéristique du personnage culte de Conan Doyle. Toutes les énigmes sont résolues et nous découvrons la vérité sur le passé de Holmes et la teneur de ses relations avec le professeur Moriarty. À lire pour les fans du grand détective.