World war Z : Une histoire orale de la Guerre des Zombies
de Max Brooks

critiqué par CC.RIDER, le 9 juin 2009
( - 64 ans)


La note:  étoiles
Paroles de témoins
La guerre mondiale contre les zombies a eu lieu et s’est terminée par la victoire des humains sur ces morts vivants qu’il faut tuer une seconde fois en les décapitant ou en visant la tête. Malheureusement, les combats furent terriblement longs et destructeurs. Des régions entières furent dévastées, saccagées, dépeuplées. Pour qu’il reste quelque chose de l’épisode le plus monstrueux de l’histoire le l’humanité, l’auteur, chargé de mission pour l’ONU recueille des témoignages de survivants un peu partout autour de la planète. L’épidémie a débuté en Chine, dans le village de Nouveau-Dachang, où on trouva un jour « le patient Zéro », un enfant de douze ans sorti de la forêt. A partir de cet instant, tout est allé de mal en pis…
Le principe des témoignages enregistrés est une trouvaille littéraire particulièrement intéressante dans la mesure où il apporte spontanéité, variété et humanité à un récit qui aurait pu être glauque, gore et assez repoussant. Max Brooks fait surtout preuve d’une grande culture dans de multiples domaines (à moins qu’il n’ait beaucoup voyagé ou travaillé ces sources). On est bluffé par la diversité des approches, des situations, des cadres de vie, même si les attaques de zombies sont toutes sur le même modèle. Tous les évènements de cette guerre finissent par être racontés de façon chorale et souvent passionnante dans un style très vivant. L’intérêt est relancé par chaque nouvel interlocuteur. Malgré tout, vers la fin, une certaine lassitude gagne le lecteur vu la longueur (430 pages) un peu excessive du bouquin. Livre nettement supérieur au Guide de survie du même auteur.
L'après-apocalypse zombies 10 étoiles

« On lui a donné toutes sortes de noms : la Crise, les Années noires, le Fléau rampant ; et d’autres plus modernes ou plus branchés, comme la Ze Guerre Mondiale, voire la Première Guerre Z. À titre personnel, je n’aime pas beaucoup cette dernière appellation, dans la mesure où elle implique une Seconde Guerre Z. »

Une dizaine d’années après la guerre mondiale contre les zombies, on observateur de l’ONU décide d’écrire un livre (ce livre) rapportant les témoignages des survivants.

J’hésitais à lire ce livre car que je n’avais pas aimé le Guide, qui regardait de haut les oeuvres populaires en rapport avec les zombies (alors que si j’ai lu le Guide, c’était PARCE QUE j’aimais ce genre d’oeuvres), mais on m’a dit que WWZ était meilleur en tout point et je ne regrette pas d’avoir donné une autre chance à l’auteur.

J’ai été surprise de voir à quel point l’auteur va loin dans les détails, on dirait qu’il a pensé à tout. J’ai apprécié qu’on penche plus sur le sociopolitique que de faire un roman d’action clichéen, c’était une façon originale d’aborder un thème vu et revu, mais je peux comprendre que le côté sérieux pourrait déplaire. Ce n’était pas parfait, j’ai trouvé quelques expositions maladroites et des fois je me demandais comment le narrateur faisait pour ne pas savoir certaines choses... Mais enfin, j’ai adoré ce livre, un des meilleurs sur le thème.

Nance - - - ans - 19 novembre 2013


original mais sans plus 4 étoiles

vraiment pas inspiré par ce livre sans âme, j'ai eu beaucoup de mal à le finir même si certains passages étaient intéressants. pas de héros ni d'émotion, certain aimeront malgré tout.

Superjohnnnn - cannes - 38 ans - 21 octobre 2013


Sympa et original 8 étoiles

Le bouquin se présente comme un rapport officiel d’un consultant de l’ONU qui suit, au travers de multiples témoignages glanés de par le monde, les prémices de l’épidémie, son développement et le déroulement de la Guerre des Zombies (ou Guerre Z) jusqu’à son dénouement. Je ne savais pas vraiment quel serait le ton du bouquin avant de le lire, jouerait-il la carte de la parodie et du burlesque un peu à la façon des films de Mel Brooks (le papa de l'auteur) ou opterait-il pour une approche plus « sérieuse » ? J’ai été agréablement surpris en découvrant que l’auteur a privilégié la seconde option, tous les aspects de la crise sont abordées de manière hyper-réaliste (on se croirait vraiment en présence d’un véritable rapport officiel, à tel point que par moment on en oublie la réalité qui nous entoure pour nous plonger pleinement dans le futur imaginé par l’auteur). Face à un ennemi déjà mort et de plus en plus nombreux les vivants vont devoir faire des choix difficiles et des sacrifices énormes s’ils veulent survivre.

Ne vous attendez pas à un récit de guerre pur et dur, il y a bien quelques affrontements mais ils ne constituent pas le noyau du bouquin, c’est davantage les aspects humains et sociologiques qui sont mis en avant en posant les bases d’une nouvelle société pour répondre à la crise. Ca pourrait sembler barbant vu comme ça mais je vous assure que c’est une lecture très agréable et réellement captivante. Je regrette juste que l’on n'ait pas plus d’indications sur l’origine de la mutation mais c’est davantage par curiosité personnelle qu’autre chose.

Il faut croire que les zombies sont une sacré source d’inspiration pour l’auteur puisqu’il est aussi à l’origine d’un Guide De Survie En Territoire Zombie (paru en 2003 aux USA, soit trois ans avant World War Z ; les deux titres sont sortis simultanément en France, en 2009). Plusieurs passages de World War Z font d’ailleurs référence à un guide de survie, il est tout à fait légitime de penser qu’il s’agit d’un clin d’oeil à son ouvrage précédent (qui aborde la menace zombie et les façons d’y survivre avec le même « sérieux »).

Amnezik - Noumea - 54 ans - 6 octobre 2012


oui mais 6 étoiles

Un livre très complet sur l'univers des zombies pour tout fan qui se respecte. Déjà un classique a priori.
Cependant ce qui m'a gêné c'est le découpage sous forme de témoignages. Au bout d'un moment j'ai ressenti une certaine lassitude car on n'a pas le temps de s'attacher à des personnages et on change à chaque instant de lieu et de protagonistes.
Même si au final les récits se regroupent.

Autre chose je ne suis pas vraiment fan de tout ce vocabulaire militaire et ces passages de géopolitique.

Après je reconnais que le deuxième niveau de lecture du livre est bien fait sur la critique de la société et de l'être humain mais il y a des longueurs quand même.

Si vous voulez du zombies, et que vous êtes un geek de zombies vous êtes servi. Personnellement j'ai pas adoré, mais le livre n'est pas mauvais non plus.

C'est seulement la forme (témoignages) qui ne m'a pas plu.

Linbaba - - 37 ans - 2 août 2012


Extrêmement réaliste !!! 10 étoiles


C'est incroyable comment j'ai eu du mal à me persuader que ce n'était qu'une fiction. Cet auteur a réussi à rendre son histoire tellement convaincante !

Shlm - - 46 ans - 29 janvier 2012


Zème Guerre Mondiale 9 étoiles

Dans le domaine de la littérature "zombie", il y a deux types de livres : les réalistes et les fantaisistes.

World War Z appartient indéniablement à la première catégorie. Max Brooks parvient en effet à nous retracer une histoire cohérente et réaliste d'une attaque de Zombies qui devient par la suite mondiale.

Aucun aspect n'est laissé de côté. Tout y est décrit. De la pure bêtise humaine (l'enrichissement personnel par exemple) à l'héroïsme individuel. On assiste à l'émergence de nouvelle puissances internationales, à la disparitions d'autres, mais aussi à tous les bouleversements de la société de consommation actuelle. Car ici, il s'agit bien d'une critique, à peine voilée, de notre société, de l'individualisme et plus généralement de l'Homme (qui est ici capable du meilleur comme du pire).

Le plus incroyable avec ce livre, c'est qu'on se plaît à croire à l'histoire. Tout y est décrit d'une façon tellement réaliste qu'on finit par se dire que ça peut arriver.

La succession de témoignages ajoute aussi un rythme intéressant à l'histoire qui au lieu de devenir une simple description devient un roman vivant et haletant.

Si je devais cependant émettre une critique, ce serait que la société "post-apocalypse" n'y est pas décrite avec assez de détails (mais ce sont là mes goûts personnels...)

Dragezaa - - 33 ans - 1 janvier 2011