Un hiver à Majorque
de George Sand

critiqué par Pétoman, le 29 novembre 2001
(Tournai - 46 ans)


La note:  étoiles
Compte rendu de voyage
Melle Dupin a passé l'hiver 1834-1835 à Majorque en compagnie de ses deux enfants et du célèbre Frédéric Chopin qui avait bien besoin d'une convalescence. Sand nous décrit dans ce livre Majorque: ses paysages et ses habitants.
Si elle est trés tendre, terriblement admirative pour la végétation de Majorque, par contre elle est trés féroce vis-à-vis des Majorquins. Elle ne semble pas beaucoup les considérer; en gros, elle les considére comme conservateurs et terriblement arriérés. Je peux constater que le style de sand est extraordinaire quand elle décrit ce qui lui parait beau ( les paysages ) mais plutot replet quand elle descend...sa poésie ne semble à son apogée que quand elle décrit le beau. Je ne pense pas qu'elle avait l'âme de pamphlétaire. Un regret: elle ne nous parle pas de Chopin et de sa vie plus personnelle dans ce livre qui coninue encore à faire couler de l'encre à Majorque... J'ai lu un livre sur Chopin et Geoge Sand à Majorque...j'essaierai de le retrouver pour en faire une critique...vu vu des Majorquins cette fois; les versions différent.