La faim dans le monde expliquée à mon fils
de Jean Ziegler

critiqué par Le rat des champs, le 10 août 2008
( - 72 ans)


La note:  étoiles
La faim est un scandale
Non, la faim n'est pas inéluctable, il y a suffisamment de capacité de production alimentaire pour tous, dénonce la FAO. Il serait même possible de nourrir décemment 12 milliards d'humains, alors, pourquoi ces enfants atteints de kwashiorkor, au ventre ballonné et aux yeux envahis par les mouches, demande le fils de Ziegler? Tout simplement, répond l'auteur parce que la faim est une arme politique, utilisée par les nantis pour dominer les autres.

Ce livre date d'avant la deuxième guerre du golfe, et s'attarde sur le blocus économique de l'Irak, dont il dénonce à juste titre les conséquences épouvantables pour les enfants irakiens, alors que Saddam continuait à vivre dans une opulence scandaleuse. De nombreuses anecdotes parfois peu connues sont racontées par l'auteur, démontrant à quel point l'utilisation de la faim comme levier pour infléchir la politique d'un pays. Par exemple, lorsque que Salvador Allende qui en tant que pédiatre était bien conscient du sort dramatique des enfants chiliens mal nourris, a promis lors de sa campagne électorale un demi-litre de lait gratuit par jour à tous, mais que sous la pression d'Henry Kissinger, la firme Nestlé qui avait acheté la production laitière a refusé de fournir l'Etat. Peu de temps après d'ailleurs, comme chacun sait, Allende était renversé par un coup d'état militaire fomenté par les USA. Tout ceci se passait en 1973, c'est à dire un an avant que Kissinger reçoive le prix Nobel de la paix.

Les multinationales en refusant l'accès de certains à la nourriture servent bel et bien un dessein politique. La faim est utilisée sciemment pour fomenter des révoltes contre des pouvoirs politiques jugés trop "communistes" ou simplement trop à gauche. Ce livre est étonnamment prémonitoire, puisqu'il fut écrit bien avant la spéculation sur les marchandises alimentaires à laquelle on assiste actuellement.

Un livre très court, mais passionnant.